un cordon trop court
ACCOUCHEMENTS

UN CORDON TROP COURT

Mes chouchous, j’inaugure une nouvelle catégorie sur le blog avec ce premier récit d’accouchement. En effet, je vous ai déjà parlé de mon premier accouchement et du second. Mais comme je ne compte pas avoir d’autres enfants (à ce jour) et qu’il y a autant d’accouchements que de femmes, j’avais envie de laisser la parole à d’autres mamans. Plusieurs m’ont gentiment envoyé leur récit de d’accouchement. Si vous aussi vous avez envie de participer, il suffit de m’envoyer un mail à chermininous@gmail.com avec votre récit et en mettant pour objet « récit d’accouchement ». Dans votre récit vous pouvez donner vos vrais prénoms ou pas et citer la maternité ou pas. J’espère vous lire bientôt! En attendant, voici le récit d’accouchement de Anne, en 2012, qui tourne autour du cordon ombilical.

un cordon trop court


On est large!

Vendredi 13 janvier 2012, je suis à 37 SA. Je n’ai pas encore eu mon dernier cours de préparation à l’accouchement et ma valise n’est pas encore prête. Ça va, on est large!

En fin d’après-midi une amie vient me rendre visite. Elle me dit « ça te dit d’aller au cinéma » ? Moi avec mon gros ventre, comme si j’attendais minimum des jumeaux, je n’étais pas vraiment motivée. Entre temps elle reçoit un coup de fil de son père qui lui dit :  « et si elle accouche au cinéma ? Ce n’est peut-être pas une bonne idée » ? Sur ces bonnes paroles, nous sommes finalement restées à boire un thé chez moi.

Le soir vers 18h45 mon homme rentre et on décide de partir faire des courses. Heureusement, j’avais bien plus la pêche que dans l’après-midi Nous voilà donc parti pour le supermarché qui se trouve, pour la petite histoire, en face de la maternité. On y est bien resté 1h30, car avec mes envies de femme enceinte, au rayon charcuterie on a dévalisé la choucroute et tout ce qui va bien avec. Puis, le chariot plein on est rentré chez nous. En partant j’ai lancé un : « à bientôt la maternité, ce n’est pas pour tout de suite »!

Une surprise

Arrivée à la maison on a mangé un peu tard, vers 21 heures. A la fin du repas, vers 22h j’ai eu envie de faire pipi. Et là, j’ai commencé à perdre les eaux. Néanmoins, j’ai bien mis 5/10 min à réaliser ce qu’il ce passait. Puis mon homme me dit : « Attendons un peu. On est qu’à 10 minutes de la maternité et tu n’as pas de contractions. »

De mon côté, je savais qu’il fallait y aller vite (N.B. une fois la poche rompu l’environnement n’est plus stérile) mais c’est vrai que je n’avais rien comme autre symptôme. Mais surtout au secours : je n’avais pas fait ma valise pour la maternité ! Je voulais absolument la faire ce week-end là. Du coup on s’est précipités à faire une lessive de vêtements de bébé que j’avais déjà mais qui avaient traîné dans un carton. Et comme nous n’avons pas de sèche linge nous avons fait sécher les vêtements sur les radiateurs. Puis on est parti avec le minimum à la maternité.

L’arrivée à la maternité

Arrivé là bas une sage femme de garde nous accueille. Je lui raconte ce qu’il se passe. Elle me répond un peu sèchement mais voulant faire de l’humour: « ah vous n’avez pas toutes vos affaires et en plus vous êtes auxiliaire de puériculture » ? Oui, c’est bien connu, les cordonniers sont les plus mal chaussés! Après avoir regardé le col elle me confirme que j’ai bien à moitié perdu les eaux. La décision est prise de me garder et de m’envoyer dans ma chambre. Entre temps j’ai commencé à avoir 2/3 contractions. Mais à la 3eme ne supportant pas, j’ai dit à mon homme que je voulais retourner en salle d’accouchement. Là la même sage femme nous envoie directement en salle d’accouchement sans passer par la salle de préparation car il n’y avait presque personne. On me demande si je désire quelque chose de particulier pour mon accouchement. Ne sachant pas trop j’ai juste dit : la péridurale.

péridurale

Une péridurale apaisante mais bloquante

Ni une ni deux je vois débarquer l’anesthésiste. A ce moment, j’en suis à 1cm d’ouverture du col. Pourtant on me pose quand même la péridurale. Étonnant car normalement il faut attendre que le col soit ouvert à 3. Cependant, l’avantage c’est que je n’avais plus de contraction. J’ai pu me reposer un peu. A priori, mon col s’ouvrait assez vite apparemment. Donc mon homme est repartit, vers 5h du matin,  chercher le reste des affaires de bébé. Puis vers 7h30 la gynécologue de garde passe et explique que tou va bien pour le moment. Sauf que je n’avais plus de contractions. Du coup ils ont dû m’injecter un produit pour que je ressente bien lors de la poussée. Mais le produit n’agit pas très vite. Du coup j’ai dû encore attendre. Enfin, vers 9h30 ils m’ont dit que c’était imminent.

Un cordon ombilical trop court

Je commence le travail et très vite on me dit que c’est bien, qu’en trois poussées ça devrait être bon. Sauf qu’apparemment mon fils avait le cordon trop court. C’est pourquoi il remontait malgré mes poussées. Au bout de deux poussées ils ont dû utiliser la ventouse. Deux minutes plus tard on m’annonce qu’ils vont devoir me faire une épisiotomie. Même mon homme a été impressionné de la rapidité de l’acte entre le temps de l’intervention et le moment où j’ai été recousue. Enfin, deux minutes après, le bonheur, mon fils Illia est né.

Mon homme très courageux a même coupé le cordon. Petite anecdote : je devais avoir le dernier cours de préparation à l’accouchement ce samedi 14 janvier. Le thème : la poussée. J’ai eu le cours en direct. Ensuite ils ont posé mon fils  sur le ventre et le temps de me le reprendre pour le peser et l’habiller je pouvais enfin le garder et commencer à le faire téter. Monsieur étant fainéant il n’a presque pas tété. Ce qui lui a valu de perdre 10% de son poids de naissance et que je reste 5 jours à la maternité. mais c’est une autre histoire.

Le don de sang de cordon

Sinon pour info, j’ai accouché dans une clinique (la clinique Belledonne à Saint Martin d’Hères dans l’Isère) qui pratiquait le prélèvement de sang de cordon. Je l’ai fait car ça permet de traiter des maladies comme la leucémie, des cancers et lymphomes par exemple. Pour en savoir plus ce site sur le don de sang de cordon vous explique tout. Attention, malheureusement toutes les maternités ne le pratique pas.

don de sang de cordon

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

Previous Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :