mes indispensables de maman débordée
VIE DE PARENT

MES INDISPENSABLES DE MAMAN DÉBORDÉE

Débordée! C’est le mot que j’ai constamment en tête. Entre mon rôle de maman de deux enfants en bas âge, mon rôle de femme, mon rôle de femme qui travaille et tout ce qui orbite autour, j’ai constamment l’impression d’être débordée. Néanmoins, au fil du temps j’ai appris de mes erreurs. C’est pourquoi aujourd’hui, je viens partager avec vous mes indispensables de maman débordée.

mes indispensables de maman débordée


Travailler à la maison, la fausse bonne idée

Il y a quelques mois j’ai quitté mon CDI pour devenir auto-entrepreneure. Alors, je ne vais pas vous mentir, le confort que confère ce rôle est super génial. Non seulement je fais ce que j’aime mais en plus je le fais à mon rythme. Je travaille quand je veux et autant que je veux. Enfin, presque. Parce qu’en fait, le piège c’est surtout de travailler de la maison. Heureusement, les minis vont à l’école et à la crèche 4 jours par semaine. Mais quand je me retrouve seule à la maison, je suis généralement entourée par les assiettes du petit déjeuner à débarrasser. Ou encore par des vêtements éparpillés par terre. Sans parler des lessives, de l’aspirateur ou des vaisselles à faire. La tentation est forte de me mettre au ménage. Et bam, la journée est passée et je n’ai rien au le temps de faire et surtout l’impression d’avoir été débordée.

Un planning pour ne plus être débordée

Afin de ne plus me laisser déborder de la sorte, j’ai décidé de mettre en place un planning. Les quatre jours où les filles ne sont pas à la maison, je dois les consacrer à mon auto-entreprise. La plupart du temps, mon travail consiste à écrire pour le blog, pour le journal local ou pour mon contrat d’édition en cours. C’est à dire que je suis constamment sur l’ordinateur. Autant le temps peut passer à vitesse grand V, autant parfois (souvent même), j’ai besoin de faire des pauses. Et c’est là que je commence à faire autre chose. Mais, depuis quelques temps, j’ai trouvé le bon système. Tout d’abord, après avoir déposé les filles, je pars à la salle de sport. Ensuite, je rentre, je me douche et je me mets au travail. La plupart du temps, il est 10h quand je commence à travailler et je m’arrête à midi.

Maman débordée aux fourneaux

A midi je pars en cuisine et je prépare le repas du soir et le goûter. Pour cela j’ai quelques aides qui me sont bien utiles. Tout d’abord, j’utilise énormément mon Cookéo qui me permet de lancer tous les ingrédients puis de laisser cuire pendant que je fais autre chose. On me demande souvent si c’était un bon investissement. La réponse est mille fois oui! Que ce soit pour cuire rapidement des légumes surgelés ou pour cuire sous pression, je suis comblée.

Faire ses menus, un gain de temps

Ensuite, quand je suis vraiment organisée, ce qui en fait est très rare, j’utilise les menus à la carte de Zoé. Ce site crée par une autre maman débordée, vous donne des menus tous prêts ou vous permet de composer vous même vos menus à l’avance avec les suggestions de recettes. C’est un énorme gain de temps et surtout une prise de tête en moins. De plus, c’est un gain de temps pour faire mes courses également. Bien entendu, j’achète des fruits et légumes frais, Bio, de saison et locaux à la Biocoop mais pour le reste, je passe par Aurore Market. C’est un site en ligne qui ne vend que du Bio beaucoup moins cher (20€ offerts sur votre premier panier). Enfin, pour les goûters, je suis devenue un peu tatillonne sur ce que je donne au minis. C’est pourquoi j’ai acheté ce livre: Goûters pauvres en sucre de la nutritionniste Magali Walkowicz. Ces recettes sont assez simples et vous permettent d’éviter les gâteaux industriels à la composition douteuse.

Le ménage, ma corvée

Quand je dis ma corvée, je ne dis pas que je suis seule à le faire. Bien au contraire, cette charge mentale est plutôt bien partagée entre mon mari et moi. Néanmoins, j’avoue que c’est une véritable corvée. C’est pourquoi, dès que j’aurai un peu de budget à accorder à cela, je vais m’équiper d’un robot aspirateur.

Parce qu’entre les poils de notre minette, les miettes de gâteau du petit déjeuner ou encore les traces de chaussures dans le couloir, j’ai l’impression que je passe l’aspirateur 20 fois par semaine. Là au moins, le robot le fera pour moi pendant que je pourrai faire autre chose.

Maman débordée mais présente

Mais reprenons mon planning quotidien. Pendant que mon cookéo prépare le repas, et que dans mes rêves mon robot aspirateur nettoie mes sols, j’ai le temps de lancer les différentes machines de linge et de vaisselle. Puis après avoir déjeuné, je profite de 30 minutes de pause supplémentaires. Pendant laquelle, je fais juste ce dont j’ai envie. Enfin, vers 14h je reprends mon travail d’écriture jusqu’à 16h. Car, comme je l’ai dit, travailler de la maison m’offre la possibilité d’être très présente pour mes enfants. Nous allons donc les chercher à la sortie de l’école et je nous offre même le luxe de passer tous les mercredis ensemble. honnêtement, ce n’est pas donné à tous les parents qui travaillent.

Temps de jeu après l’école

Autre chose que j’essaye de mettre en place, mais que je n’arrive pas encore complètement à tenir, c’est de mettre de coté mon téléphone et de me consacrer aux filles. Avec Estrella on utilise régulièrement le livre dont je vous avais déjà parlé avec des activités Montessori. Alors que Tessa est plutôt jeu de société. Plus particulièrement les jeux Bioviva, en l’occurrence celui qui explique comment ramasser et trier les déchets à la plage.

Le moment délicat du coucher

Comme vous le savez, les minis sont passées dans la même chambre depuis quelques temps. Ajoutez à cela les longues soirées d’été où il ne fait pas nuit avant 22 heures et vous obtenez des petites filles excitées. Impossible de les faire dormir même après l’histoire du soir. En plus, on subit de plein fouet la canicule, ce qui n’arrange rien. Justement, la température dans leur chambre est un aspect extrêmement important pour leur offrir un bon sommeil. C’est pourquoi nous restons attentifs en prenant la température de la pièce avec cet appareil et en essayant de la rafraîchir le plus possible. Bien entendu, les veilleuses Pabobo sont toujours des alliées de choix. Enfin, j’ai bien envie de tester l’histoire, à priori incroyablement efficace, de « Le lapin qui veut s’endormir« .

Bien entendu, lorsque les enfants dorment bien, les parents aussi et cela aide grandement à tenir le planning du lendemain. Et vous quelles sont vos astuces?


Article sponsorisé par RS Online.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

Previous Post Next Post

1 Comment

  • Reply BURN OUT MATERNEL - CherMininous 4 août 2019 at 10 h 41 min

    […] et m’épanouie totalement niveau travail. Je pensais, à tort, qu’en trouvant mon équilibre professionnel j’allais forcément trouver mon équilibre personnel. Cette nouvelle façon de travailler me […]

  • Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :