Tessa-Diversification Alimentaire

LE PETIT POT DE SECOURS

L’autre jour je vous parlais de cette compétition horripilante qui existe entre les mères. Un des sujets qui fait régulièrement débat est la diversification alimentaire de leurs bébés. Faut-il commencer à 4 mois ou à 6 mois? Purées lisses ou DME? Fait maison ou petit pot industriel? Il y a toujours débat. Pourtant, vous conviendrez que vous choisissiez l’une ou l’autre voie, votre enfant finira par manger tout aussi bien que les autres. C’est à vous de faire selon vos envies du moment. Dans mon cas, et comme souvent, je passe de l’un à l’autre sans aucun problème. Je vous explique.


La diversification de MiniNous

Pour Tessa j’étais toute excitée de cette nouvelle étape dans son évolution. J’ai commencé assez tôt, elle avait à peine 5 mois. Pour être sûre de ne commettre aucun impair j’ai suivi à la lettre les conseils d’un super bouquin que j’ai encore et que je vous conseille vivement: Nourrir votre bébé jour après jour.

Comme j’étais au chômage et que j’avais une super organisation (bah oui, un seul enfant à gérer c’est Finger In The Nose!), je me suis lancée à corps perdu dans le fait maison. J’ai d’ailleurs écrit plusieurs articles à ce sujet. Néanmoins, de temps en temps j’utilisais des petits pots industriels car ça me dépannait bien.

Concernant la consistance de ses repas, je suis partie sur des purées lisses d’abord. Puis, petit à petit je lui ai fait croquer dans des fruits entiers. Nous étions en plein été et les fruits mures étaient très accessibles. Elle a adoré! Ce n’est qu’après que j’ai connu la DME (diversification menée par l’enfant).

La diversification alimentaire de MiniChou

On dit souvent qu’on fait moins d’efforts pour le deuxième enfant. Alors, dans mon cas c’est tout à fait vrai! Non pas que j’aime moins Estrella que Tessa, mais surtout parce que j’ai appris à relativiser et définir mes priorités. Ma priorité absolue étant de ne pas me rajouter du stress, des objectifs et du travail en plus de la fatigue déjà accumulée, j’ai opté directement pour les petits pots industriels. Bien entendu, je lui fait aussi du fait maison mais je ne me culpabilise nullement de lui donner des petits pots.

Petits pots VS fait maison

Bouhhhh, j’entends déjà les mamans « je suis meilleure que toi parce que je fais du fait maison ». Tant mieux pour vous les loulous! Mais voilà ce que je peux vous en dire:

  • Le fait maison est bien évidemment de meilleure qualité autant nutritive que gustative que les pots industriels à condition de ne choisir que des produits locaux et surtout BIO. En effet, ta carotte  du super marché est pleine de pesticides et tu aura beau la laver et faire du fait maison, ton bébé en mangera aussi du pesticide.
  • Les petits pots qu’ils soient BIO ou pas répondent aux normes strictes de la BabyFood (nourriture pour bébé). Cela veut dire que les ingrédients utilisés sont surveillés du début jusqu’à la fin. Pour les petits pots non BIO, ils ont une obligation de résultat où il ne doit apparaître aucun pourcentage de pesticide. Je vous en parlais lors de ma visite d’un verger utilisé par Blédina.
  • Les petits pots, contrairement à ce que vous pouvez penser, n’ont pas de conservateur. C’est leur façon d’être mis en pot qui fait leur conservation. Haute température et mise en pot « retourné » comme pour les confitures maison. C’est tout simple. D’où l’importance d’entendre le petit « ploc » à l’ouverture.

Le petit pot de secours

Et puis il faut l’avouer, parfois il est bien pratique ce petit pot de secours! Que l’on soit à l’extérieur ou qu’on ai pas envie/pas le temps/pas les ingrédients pour le fait maison, un petit pot ça sauve la vie. Sans parler de la quantité réelle qui termine dans leur bouche! Je ne sais pas vous, mais ici c’est à peu près 60% dans la bouche, 20% sur les vêtements et 20% sur les doigts ou par terre.

D’ailleurs, l’autre jour, je suis tombée sur la nouvelle pub d’Intermarché et j’ai trop rigolé! Ils proposent également une gamme complète de petits pots sous la marque Pommette, fabriquée en France (cocorico!). Et ils ont « inventé » le petit pot de secours. C’est un pot supplémentaire pour tous ces morceaux perdus. Bref, regardez la vidéo et vous allez vous retrouver dans votre quotidien lol.

Déculpabilisez vous!

Cet article doit surement vous étonner si vous me suivez depuis un moment. Vous savez que je sui très investie dans l’écologie et encore plus dans le Zéro Déchet. Je suis donc évidemment plus que « PRO-Fait Maison », achat local et BIO.

Cependant, je suis aussi maman de deux enfants en bas âge. Je ne PEUX et je ne VEUX pas me mettre la pression et essayer d’être parfaite dans toutes les facettes de ma parentalité.

Si je dois choisir entre 30 minutes de jeux avec mes enfants ou la préparation de fait maison, je choisi les jeux et les petits pots. Si je dois choisir entre me reposer 30 minutes la journée car j'ai été réveillée 15 fois la nuit plutôt que de courir à la ferme du coin acheter mes patates BIO et bien encore une fois je choisis le repos et les petits pots.

Ce que je veux vous faire comprendre c’est qu’il faut déculpabiliser. Je me suis vraiment beaucoup renseignée. J’ai visité une usine, j’ai visité des vergers, j’ai lu et relu tout ce que je pouvais trouver et je donne des petits pots à mes enfants. Le fait maison BIO (et j’insiste vraiment sur le mot BIO) est l’idéal mais les petits pots sont une alternative tout à fait viable et plus qu’acceptable.

Alors, pour nous déculpabiliser ensemble, je vous propose de suivre le #LePetitPotDeSecours et de partager une photo (flouttée, ou sans le visage de votre enfant si vous préférez) montrant les dégâts après le repas de vos bambins. Vous pouvez participer sur Facebook ou sur  Instagram.

Rien à gagner, ce n’est pas un concours, juste une déculpabilisation collective <3.

A vous de jouer 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

Previous Post Next Post

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply MOTRICITÉ LIBRE ET MONTESSORI POUR BÉBÉ - CherMininous 30 mars 2018 at 10 h 31 min

    […] plus en sécurité en hauteur grâce à ce transat réglable. De plus, pour les débuts de la diversification, Estrella ne se mettant pas assise seule, je préférai la laisser dans le transat un peu relevé […]

  • Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :