DANS LA TOURMENTE

En ce moment je suis dans une grande tourmente. Je me sens perdue. J’ai envie de me mettre dans ma bulle, seule. Mais je suis sollicitée de toutes parts. Les enfants, l’homme, les blogs, les mails, la vie. Mais je me sens complètement ailleurs. Jamais vraiment à ce que je fais. Je traverse une de ces phases de grande tourmente. Pénible mais nécessaire. Un peu comme le « terrible two » de nos petits qui les rende difficiles à comprendre mais qui est tellement nécessaire et bénéfique à leur évolution. Je dois donc accepter cette phase. Mais ce n’est pas évident.


En attendant

Il y a un an nous quittions le Nord de la France. Nous y avions emménagé quelques mois plus tôt mais je n’ai pas réussi à m’y sentir bien. En revenant dans la Drôme je me suis instantanément sentie mieux. Mais pour revenir vite, Choubidou et moi avions du prendre le premier appartement en location qui nous passait sous la main et les premiers emplois aussi. Ni l’un ni l’autre ne nous plaisait. Mais on s’était dit que c’était en attendant. Et nous voilà un an plus tard toujours dans cet « entre deux ».

Mon congé parental

Ne vous y trompez pas, je suis hyper heureuse et je me sens très chanceuse de pouvoir profiter de mon congé parental. J’ai le temps de laisser le temps à Estrella de grandir. Puis j’ai le temps de déposer et d’aller chercher Tessa à l’école et de la garder le mercredi avec nous. C’est un confort qui a une valeur immense pour moi. C’est sur, ce n’est pas tous les jours facile. Mais, pour le moment, c’est ce qui nous convient le mieux. Néanmoins, je ressens aussi l’envie de m’épanouir professionnellement. Je ronge donc mon frein en attendant.

C'est tellement frustrant cette ambivalence des sentiments. D'un côté tu as envie de passer tes journées avec tes enfants. Mais de l'autre tu as envie de t'épanouir au niveau professionnel.

Pour le moment, et au moins jusqu’à la prochaine rentrée de Septembre, je pense rester en congé. Laisser le temps à Estrella de marcher et de communiquer. Et laisser le temps à Tessa de passer les vacances scolaires avec nous sans avoir à la faire garder.

Mes blogs

En attendant, je trompe mon envie de réussite professionnelle en m’investissant dans mes deux blogs. Celui-ci qui est mon blog de coeur, mon blog famille. Et Le Zéro Déchet Facile qui est devenu mon blog plus pro. Celui qui m’est un peu tombé dessus par hasard.

Le Zéro Déchet et moi

Justement, je ne veux pas cracher dans la soupe, mais ce deuxième blog et tout ce qui l’entoure me pèse chaque jour un peu plus. À la base, c’était une simple catégorie sur ce blog.

Je me suis mise au Zéro Déchet non pas par effet de mode car il y a 3 ans c'était loin d'être bien vu. Mais tout simplement par conscience écologique et par envie personnelle de protéger mes enfants.

Puis d’un coup, les gens ont commencé à me suivre de plus en plus par rapport au zéro déchet. Alors j’ai décidé d’ouvrir une seconde page Facebook qui a décollé d’un coup. Nous sommes bientôt 30 000 dessus et je reçois des questions par dizaine toutes les semaines.

Objectif Zéro Déchet

Une proposition de livre est arrivée comme par magie et je me suis sentie pousser des ailes. Objectif Zéro Déchet est donc paru en avril 2017 et a eu un succès plutôt mitigé. J’ai néanmoins pu vivre une mini heure de gloire avec plusieurs passages radio, des articles dans la presse et même un passage télé. L’année dernière un second ouvrage m’a été proposé. Il est actuellement en phase de correction et paraîtra fin 2018.

Le zéro déchet c’est fini ou presque

Mais mon aventure Zéro Déchet s’arrête là pour moi. Je me suis perdue dans ce tourbillon. J’avais trop de choses à gérer. La promotion de mon livre, l’écriture du second, écrire des articles pour le blog, répondre aux questions sur la page Facebook. Sans parler des sollicitations diverses et variées pour des associations et événements. En plus, tout cela est arrivé sur la fin de ma deuxième grossesse et lors des premiers mois d’Estrella. C’était trop. Beaucoup trop.

Du coup j’ai recruté. Tout d’abord des rédacteurs/rices pour le blog. Puis des éditeurs/rices et des modérateurs/rices pour la page. Je garderai toujours le contrôle et la décision finale sur les articles et les collaborations mais je vais déléguer tout ce que je peux déléguer. J’ai aussi complètement passé la main sur le groupe local que j’avais crée Zéro Déchet Drome Ardèche. Une personne en a pris la gestion et d’autres se sont regroupées pour créer l’association officielle reliée à Zéro Waste France.

Mon zéro déchet à moi

Je me suis perdue dans mon propre zéro déchet. Je n’avais plus le temps pour le faire moi-même chez moi. J’étais dégoutée des drives que je faisais avec tous les déchets qui les accompagnaient. Je me disais que j’étais une belle blague en fait. Alors j’ai décidé de prendre de nouveau le temps de trouver la bonne organisation.

Le Zéro Déchet ça ne prend pas plus de temps. Mais pour cela il faut trouver une bonne organisation.

Et depuis notre déménagement je n’ai pas pris le temps de le faire. J’estime avoir fait ma part pour informer ceux qui le souhaitent sur le sujet. Ma page reste ouverte à toutes les questions. Cependant, je ne souhaite plus me positionner en tant que porte parole du mouvement. Je préfère le vivre moi-même à mon échelle.

CherMiniNous

Concernant ce blog, j’ai un attachement maternel envers lui. Je ne peux rien déléguer car je n’en ai pas envie. Il n’a pas connu le succès mais je l’aime tellement. Il représente toute ma maternité. Toute l’évolution de mes filles. J’y ai mis bien plus que des mots et des images, j’y ai mis tout mon coeur et mon âme. Il n’est pas aussi beau ni aussi professionnel que d’autres mais je l’aime tellement. Après, bien entendu, mes filles grandissent. Je vais donc m’éloigner petit à petit de l’univers de la petite enfance. Néanmoins, je pense avoir encore quelques années devant moi avant que cela n’arrive.

Les réseaux sociaux

Par contre, je perds beaucoup de temps sur les réseaux sociaux. Surtout sur Facebook pour un rendement qui est franchement proche du zéro. Heureusement, j’ai des fidèles qui continuent de me suivre et de commenter malgré le nouvel algorithme de Facebook. Mais, aujourd’hui, Facebook ne m’apporte plus autant de satisfaction qu’avant. Alors j’investis chaque jour un peu plus Instagram. J’y perds moins de temps et j’ai un retour plus intéressant.

Écrire et être lue

D’ailleurs, au final, les réseaux sociaux n’étaient à la base qu’un outil pour faire connaître mon blog. Depuis quelques temps j’ai l’impression que tout s’est inversé. Mon blog est lu mais pas autant que je le voudrai. Par contre mes réseaux sociaux sont suivis quotidiennement.

Sauf que moi ce que j'aime c'est écrire et être lue. Pas mettre en vitrine ma vie et avoir des commentaires félicitant ou critiquant ma façon de faire.

Finalement, je remets beaucoup en question mon utilisation des réseaux sociaux. Je pense donc investir beaucoup plus l’écriture et beaucoup moins les réseaux sociaux.

Mes projets pour 2018

Pour le moment rien n’est bien clair dans ma tête. Je suis encore de ce tourbillon d’incertitudes. Lorsque j’essaye de faire un bilan, j’arrive à donner un ordre de priorité à ce qui m’entoure:

  • mes enfants
  • mon couple
  • ma santé (sport, nutrition, repos)
  • l’écriture
  • les voyages
  • avoir un emploi soit en CDI soit qui rapporte pour poursuivre nos projets de maison et de mariage. Je pense tenter ma chance dans l’univers de l’édition sans trop d’espoir. Mais aussi retourner à mes premiers amours et ma formation principale: agent de voyage.

Je pense donc que je vais supprimer au fur à mesure le superflus et tout ce qui est chronophage. Ensuite, je vais utiliser mon temps autrement. Avec plus de sens et d’utilité. Enfin, je vais recommencer à écrire, vraiment, pour moi. Et pourquoi ne pas ouvrir de nouveau un blog voyage qui nous motiverai à entreprendre des voyages à deux ou en famille.

Tout est encore brouillon mais je sens qu’un changement conséquent va s’opérer très prochainement.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

5 réflexions sur « DANS LA TOURMENTE »

  1. J’ai envie de te dire que je me reconnais grandement … Deux enfants « rapprochés », un congé parental de 3 ans, un déménagement dans une région inconnue,…et cette envie de mettre la barre toujours haut jusqu’à l’épuisement parfois.
    J’ai envie de dire ils ont 7 et 9 ans et je commence à trouver un équilibre ! Déjà professionnellement, le mi temps me convient même s’il signifie que ma carrière n’évoluera pas. Il faut que tu te trouves des moments à toi pour te ressourcer et le reste viendra. (Désolée pr le pavé, qd on se verra je t’en parlerai lol)!

  2. Waou, quel article, tellement sincère.
    Prendre le temps de faire ce travail sur soit, cette remise en question et se recentrer sur les essentiels pour repartir de plus belle. Je crois que j’ai besoin aussi de ça.
    Monica, merci pour ce que tu ecris, c’est tellement vrai et sincère.

  3. Ce qui est fou quand je te lis c’est que bien souvent je me dis que j’aurai pu écrire la même chose !
    Je me reconnais dans chaque chose que tu évoques ici : la vie parentale, professionnelle, le zéro déchet et même le blog !
    Pas plus tard que la semaine dernière mon chéri me disait (sur fond de reproche) «je vois que le zéro déchet c’est finit ! ». Et bien dans la vie il y a des priorités. Et si pour se remettre en question il faut laisser tomber momentanément ce qui nous tient à cœur pour y arriver, alors tant pis ! L’evolution ne sera que meilleure.
    Bon courage Monica, continue d’écrire ici car nous sommes beaucoup à aimer te lire

    1. Merci Claire! Je ne le fais pas pour les autres mais j’avoue que ça me rassure quand même de voir que je ne suis pas la seule dans ce cas là. Comme j’aime à dire, la vie n’est pas linéaire. Parfois on avance vite, d’autres on stagne, parfois même on recule mais le plus important c’est de continuer à avancer 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *