REALISER SES RÊVES

Tout le monde a des rêves. Moi la première. Mais qui ose vraiment les réaliser? Au final pas grand monde. On se dit que c’est impossible, trop difficile, voir utopiste. On se résigne à vivre comme tout le monde. Grandir, aller à l’école, passer un diplôme, trouver du travail trouver un appartement, fonder une famille, travailler du matin au soir de janvier à décembre jusqu’à la retraite. Nos seules joies sont les quelques vacances que nous arrivons difficilement à nous payer. On essaye d’oublier notre train train quotidien en s’abrutissant devant la télé ou allant faire du shopping pour passer le temps.

accomplir-ses-reves-chermininous-com

Image d’Aurore de CreaKiwi


Oser être soi-même

Est-ce vraiment la vie que vous voulez vivre? Posez vous vraiment la question. Etes vous heureux? Alors bien sur vous avez une jolie famille que vous aimez et qui vous aime. Vous sortez parfois au restaurant avec vos amis. Certains d’entre vous ont même la chance de faire un travail plus ou moins en rapport avec la branche qui leur plait. Mais combien d’entre vous vivent la vie que la société leur impose?

Je ne vous jette pas la pierre! J’ai été parmi ceux là pendant plusieurs années. Néanmoins, cela m’a toujours dérangé. J’ai toujours fait partie des utopistes. J’ai toujours essayé de faire autrement. Mes amis s’amusaient souvent de mes nouvelles lubies. Ils me disaient souvent que je voulais sauver le monde mais qu’il fallait que je redescende sur terre. J’ai souvent essayé et j’ai souvent échoué. Puis j’ai commencé à réussir. Et punaise, ce que ces réussites étaient bonnes et savoureuses après tant d’échecs!

Aujourd’hui je peux dire haut et fort que j’ai réalisé et que je réalise toujours plusieurs de mes rêves. Des rêves souvent qualifiés d’impossible par mes proches. Moi-même j’ai douté. Cependant, cette petite lumière à l’intérieur de moi me poussait à continuer d’essayer. Elle avait raison. J’ai enfin compris comment réaliser mes rêves. Vous voulez savoir comment? Je vous révèle tout.

Viser haut mais être heureux avec peu

Tout ce que je vais vous dire m’est très personnel. C’est ma vision des choses et cela peut ne pas être la vôtre. Néanmoins, je pense que ma méthode fonctionne plutôt pas mal. Depuis toujours j’ai une devise que j’essaye de suivre: viser les étoiles mais me sentir heureuse d’arriver à cueillir des fleurs. Pour être plus claire, j’essaye toujours d’accomplir mes rêves les plus fous mais je me sens très heureuse de réussir à accomplir des rêves plus à ma portée. Pour cela faut il encore avoir des rêves facilement réalisables.

Le plus important dans le fait d’avoir des rêves accessibles c’est toute la confiance que cela nous apporte lorsqu’on les réalise. Plus on réussit, plus on a confiance en soi et plus on a de chances de réussir à atteindre de plus grands objectifs et de plus grands rêves. Cependant, ce n’est pas parce qu’on a de « petits » rêves que l’on doit s’empêcher d’en avoir des « grands » également.

La recette de l’accomplissement des rêves

Certains croient en un ou plusieurs dieux pour leur apporter santé et bonheur. D’autres ne croient qu’en la science et aux actions pour y parvenir. Personnellement, j’aime croire en un juste mélange des deux. N’étant pas croyante dans le sens où la majorité l’entend, je ne crois en aucun Dieu ni aucune entité. Je suis plutôt du genre à croire que la terre et les éléments sont régis par des lois physiques et scientifiques connues ou non de l’Homme. Néanmoins, j’ai également tendance à croire que tout n’arrive pas par hasard et que chacun de nous est lié aux autres. Je crois encore plus à la théorie du battement d’aile du papillon. Une action même infime provoque forcément une réaction quelque part et un enchaînement à long terme.

D’après moi, la recette pour l’accomplissement de ses rêves c’est beaucoup de motivation, d’actions et une touche de chance, de destin, de bonne étoile selon ce en quoi vous croyez.

Savoir accepter ce qui est mis sur sa route

Dans la vie, vous ne partez jamais sans rien. Vous partez avec une histoire, un caractère, une éducation, une vision des choses qui vous sont propres. Ces éléments constituent vos meilleurs chances d’accomplissement. Je crois fermement dans la valorisation de la différence et de l’individu dans son individualité. Oui c’est un peu redondant comme formule mais vous me comprenez sans doute. En gros, je pense que chacun d’entre nous a des atouts et qu’il faut simplement les accepter pour les utiliser au mieux.

Par exemple, j’adoooooore chanter. Je chante en me levant, sous la douche, en faisant à manger, en marchant, dans ma voiture. Je suis un vrai Jukebox. Commencez à fredonner une chanson, vous pouvez être sur que je vais la chanter en entier même celles des années 80. Pourtant, je ne suis pas devenue chanteuse et je n’ai jamais essayé de le devenir. Pourquoi? Parce que je chante hyper méga faux. C’est une horreur même pour mes propres oreilles. A l’inverse, d’après ce que me disent les autres et mon expérience, j’ai le « sens du commerce ». J’ai longtemps travaillé au contact de la clientèle et c’est vrai que j’étais souvent félicité. Non par pour le chiffre réalisé mais pour le contact que j’arrivai facilement  établir avec les clients. Pourtant, je n’aime pas particulièrement ça.

Trouver le juste milieu

Et oui, entre ce qu’on aime et ce dans quoi on est bon, il peut y avoir un vrai fossé. La bonne nouvelle, c’est que si vous cherchez vraiment et si surtout vous apprenez à vous connaitre et à vous écouter, vous pourrez concilier les deux. Dans mon cas, j’ai toujours aimé la littérature. Avant d’avoir ma fille, j’étais une dévoreuse de livres en tout genre. Il m’arrivait souvent d’en avoir deux en cours de lecture. Cependant, comme il fallait travailler et qu’il n’y avait pas beaucoup de débouché dans ce domaine, je n’ai pas cherché à en faire mon métier. Néanmoins, l’écriture m’a toujours démangé. J’ai donc ouvert plusieurs blogs dont celui-ci. J’étais heureuse de pouvoir exercer ma passion même si ce n’était qu’en loisir.

Agir pour avoir confiance

Plus j’écrivais, plus j’avais la certitude que c’était ma voie. Celle qui me permettrai de réellement m’épanouir. Néanmoins, étant plutôt terre à terre (oui je suis du signe astrologique de la vierge donc j’ai le côté fou « utopiste » et le côté sage « terre à terre »), je savais qu’il y avait une infime chance pour que j’en vive un jour. J’ai tout de même entrepris des actions pour faire vivre mon petit blog. Les premiers petits succès sont arrivés: des lecteurs toujours plus nombreux, des partenariats de plus en plus intéressants et réguliers, des invitations à des événements professionnels.

Bref, je faisais mon petit bonhomme de chemin. Grâce à ces « petits » succès, ma confiance en moi grimpait de plus en plus et j’osais de plus en plus. J’en suis arrivée à me dire que si mon rêve était d’écrire un livre, il n’était pas si impossible que cela. Toutefois, je me donnais une dizaine d’années pour gagner de l’expérience, des contacts et de la valeur dans le milieu de l’écriture avant de me lancer. Parfois, la petite touche de destin dont je vous parlais veut que ça se passe autrement.

Savoir saisir sa chance

Un jour j’ai reçu un mail me proposant d’écrire un livre. Ma première réaction a été : « mais ouiii bien suuuurrr. Genre un éditeur va envoyer un mail à une blogueuse à peine connue pour lui proposer d’écrire un livre. Si c’était aussi facile ça se saurait! ». A ce moment là, j’ai sérieusement pensé à supprimer ce mail sans même y répondre. Cependant, ce petit truc à l’intérieur de moi, appelez ça l’intuition ou ma voix intérieure, comme vous le sentez, me disait d’au moins répondre.

J’ai donc répondu en appelant le numéro de l’éditeur et j’ai posé toutes les questions qui me venaient à l’esprit sans aucun tabou. J’étais tellement certaine que c’était soit une blague soit une arnaque que je ne me suis pas gênée. Déjà lorsque j’ai entendu « vous n’avez rien à payer, c’est au contraire nous qui allons vous payer », j’ai été rassurée. Puis, après avoir eu les raisons de ce mail et toutes les réponses à mes questions, j’ai réalisé que c’était une vraie proposition.

Pour réussir, il faut essayer

En raccrochant, j’avais le cœur qui battait à tout rompre et les mains moites. J’étais folle d’excitation mais en même temps je me disais que je n’étais pas prête! Non mais sérieux le destin, je t’avais dit de me donner un coup de pouce dans 10 ans pas dans 10 jours! Qui suis-je pour écrire un livre? Pourquoi moi? En serai-je capable? Puis la raison a repris le dessus. Peu importe mes craintes, sérieuses ou exagérées, je ne pouvais pas laisser passer une telle opportunité. Si le destin me l’offre sur un plateau je lui dois au moins d’essayer de mon mieux.

Aujourd’hui, j’ai bien avancé l’écriture de ce livre et je dois même admettre que je suis plutôt contente de mon travail. Le livre ne sera édité que dans quelques mois et je suis prête à ce que ce soit un flop comme je suis prête à ce qu’il rencontre le succès. Je pense avoir écrit un livre qui saura trouvé son public et contenant des informations fiables provenant de mon expérience personnelle. Bien entendu, ce n’est pas parce que je réalise actuellement mon plus grand rêve que je n’en ai plus en stock.

Continuer de rêver

Je rêve que mon livre se vende bien pour que je puisse en écrire un deuxième, un troisième, un quatrième et ainsi de suite. Je rêve de pouvoir vivre de ma plume à temps plein.

J’avais également le rêve de rencontrer l’amour, de fonder une famille et de vivre dans une maison avec un potager et des poules à la campagne. Le destin a mis l’amour sur mon chemin. Ensemble nous avons crée notre famille qui, je l’espère, va continuer de s’agrandir. Toujours ensemble nous avons fait en sorte de trouver cette maison à la campagne. Nous commençons à peine à y vivre. Encore un rêve de réalisé. Mais ce n’est pas finit. Je rêve maintenant d’offrir un vie simple mais riche d’amour et d’expériences proches de la nature à mes enfants. Devenir autonome en nourriture. Je rêve d’offrir une éducation bienveillante et positive à mes enfants. Réussir à entretenir la flamme dans mon couple et de faire ressentir à mon homme à quel point je l’aime.

Heureuse dans ma vie

J’ai encore tellement de rêves à réaliser…Pourtant, si je n’en réalisais plus aucun, je serai tout de même satisfaite de ce que j’ai. J’ai tellement de chance d’en être là aujourd’hui. Je remercie tout ce qui a fait ce que je suis et qui m’a permis d’agir pour réussir mais je remercie également la touche de chance et destin qui m’a parfois donné un gros coup de pouce.

A votre tour de réaliser vos rêves et de les partager avec nous!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

Une réflexion au sujet de « REALISER SES RÊVES »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *