BLEDINA – SECRETS DE VERGER

Petit pot ou fait maison, tel est le dilemme des jeunes parents. Alors c’est simple: il n’y a pas de mauvaise réponse à cette question. Des doutes peuvent néanmoins subsister dans vos esprits sur la composition des petits pots industriels. Plusieurs questions se posent. Et bien moi, je suis partie les poser à l’une des principales marques de petits pots: Blédina.

vergers blédina - chermininous.com


Objectivité et liberté

Si vous me lisez depuis un petit bout de temps vous savez que je tranche souvent dans le vif et que je n’ai pas peur d’égratigner les marques avec mes questions. J’avais déjà rencontré Blédina lors d’un salon de blogueuse et lorsqu’on m’a proposé cette nouvelle opportunité d’approfondir le sujet j’ai sauté sur l’occasion!  Je tiens à préciser que lors de cette rencontre entre parents, blogueuses et Blédina, nous avons été libres de poser toutes nos questions. Je n’ai d’ailleurs pas été payée, ni sponsorisée d’aucune manière. Nos échanges n’ont pas été guidés par la marque. Nous avions totale liberté pour poser nos questions et totale liberté pour rédiger nos articles. Voici donc mes observations objectives.

Fait maison VS petits pots

Si vous avez envie et le temps de faire du fait maison c’est génial. Faites le car votre bébé profitera de tout le goût du légume ou du fruit et vous pourrez lui faire découvrir sous plusieurs formes (purée, morceaux, entier). Si vous n’avez pas le temps ou tout simplement pas l’envie, pas de panique! Les petits pots sont adaptés à bébé et vous pouvez les lui donner sans culpabiliser.

Ici nous avons beaucoup fait maison, vous pouvez d’ailleurs retrouver les articles au sujet de la diversification de Mininous par ici. Néanmoins, lorsque j’ai repris le travail et juste pour avoir une solution de secours, j’ai donné des petits pots en complément. Je vous avais déjà parlé de BabyBio qui est une marque que j’affectionne mais j’ai souvent donné du Blédina à ma fille aussi. Il faut savoir que les petits pots industriels, bio ou pas, sont extrêmement contrôlés. J’ai même appris qu’il vaut mieux parfois donner un petit pot que du fait maison lorsque vous n’êtes pas sur de vos ingrédients. Mieux vaut un petit pot de compote de pomme industriel donc très surveillé qu’une compote maison avec des fruits non bios et donc potentiellement chargés de pesticides.

Déroulement de la visite Blédina

Nous avons été 8 blogueuses et 8 parents à être autorisés à participer à cette journée. J’ai eu le plaisir de co-voiturer avec deux copinautes blogueuses Olivia de Twinny Mummy & Cie et Anaïs du jeune blog Princesse mojito. J’ai ensuite rencontré la jolie Ludivine du blog Mère Poule et alors.

blogueuses blédina - chermininous.com

Nous avions rdv dès le matin dans un des vergers producteurs pour Blédina: La coopérative Sicoly où nous avons été accueillis par Mr Peyronnet, producteur passionné et passionnant qui nous a parlé de ses terres familiales, de sa philosophie de culture et de la vie de ses fruits. Vous pouvez d’ailleurs regarder la video que j’ai prise dans laquelle il parle d’agriculture Bio, raisonnée et de pesticides.

Nous avons visité ses vergers de pommes et de poires. Nous avons pu lui poser toutes nos questions et il y a répondu sans détour.

Mr peyronnet - chermininous.com

Le midi nous sommes retournés à la coopérative où un déjeuner très appétissant nous attendait. Nous avions même le droit à des couverts recyclables. Dommage tout a finit dans la même poubelle… Parfois je ne comprends pas bien le manque de cohérence des organisateurs. D’un côté ils ont de bonnes idées pour éviter de générer des déchets et de l’autre les génèrent encore plus.

repas midi blédina - chermininous.com

Autour de la table nous avons pu poser d’autres questions plus spécifiques directement à l’équipe Blédina qui y a également répondu sans détour. Je dois avouer avoir été plutôt surprise de leur ouverture et leur honnêteté face à nos questions souvent poussées. Voici un résumé des questions les plus posées avec leur réponse. Si vous en avez d’autres n’hésitez pas à me les poser. J’y répondrai au mieux dans la mesure de mes connaissances.

Questions/Réponses

1/ Pourquoi le taux de pesticides dans les petits pots n’est il « que » proche de zéro?

Le cahier des charges des aliments pour bébé et encore plus le cahier des charges Blédina est très stricte. Ils passent un contrat dit de « résultat » avec les producteurs concernant les taux de pesticides qui doivent être au final « ND »: non décelable. Les producteurs ayant passé un contrat avec Blédina utilisent soit l’agriculture Bio soit une agriculture raisonnée. Raisonnée veut dire que le producteur s’autorise, en cas de crise grave sur un fruit, à traiter avec des produits non bios pour ne pas perdre toute la parcelle. Néanmoins, ils utilisent tout comme dans le bio des méthodes naturelles comme les coccinelles par exemple. Blédina a d’ailleurs souligné que certaines productions Bio ne passaient pas leurs contrôles. Leurs résultats montraient des taux élevés de substances nocives pour le bébé et pourtant naturelles comme le cuivre ou le nitrate souvent utilisé dans le bio.

J’aimerai ajouter à titre personnel ce petit visuel qui sera très parlant également.

labels bio

2/ Pourquoi il n’y a pas 100% du fruit annoncé sur le pot?

C’est une question de texture et d’acidité. La pomme de terre pour les petits pots salés et la pomme pour les petits pots sucrés permettent d’avoir une texture ni trop liquide ni trop épaisse et une acidité raisonnée. Le sel est utilisé dans une quantité si infime que même vous, vous ne pourriez pas en mettre si peu dans vos préparations. Les additifs sont naturels même si vous voyez des lettres de type E etc c’est simplement le nom scientifique du produit.

3/ Pourquoi le goût n’est il pas le même que le fait maison

Justement parce que les conservateurs sont INTERDITS dans les petits pots. Les industriels comme Blédina utilisent donc une méthode de conservation « à l’ancienne ». Ils cuisent à haute température et ensuite les mettent en pot et c’est le « ploc » à l’ouverture du pot qui vous garanti cette conservation. Néanmoins, forcément à cause de cette méthode le goût peut sembler plus fade que le fait maison. De plus, il ne faut pas oublier que les petits pots sont adaptés au goût et au palais du bébé pas à celui de l’adulte. Ce n’est donc pas parce que vous n’aimez pas le goût que bébé n’aimera pas non plus.

4/ (question que j’ai posé moi) Parlons gestion des déchets et tri
Les pots sont en verre, c’est très bien mais à quand la consigne? 

Il n’y a pas de consigne prévue pour le moment. (dommage)

Les étiquettes des petits pots étaient anciennement en papier. Cette année avec votre nouvelle communication elles sont devenues transparentes et en plastique. Impossible pour nous de les recycler pourquoi?

En effet, c’est un choix marketing compensé par d’autres éléments qui amènent leur empreinte carbone à zéro. (Je ne suis pas convaincue par cette réponse)

Vos assiettes sont en plastiques donc non recyclables pourquoi?

En effet les assiettes sont en plastiques mais sont recyclables. Le problème c’est qu’actuellement en France peu de centres de tri ont la capacité de les recycler. (Conclusion non recyclables!)

L’équipe Blédina a ajouté que tout était mis en oeuvre dans son usine de transformation pour être optimal au niveau du recyclage.

Conclusion

Je dois avouer que je partais très sceptique à cette rencontre et que j’en reviens plutôt satisfaite. Alors ça reste un industriel. Moi qui suit dans une démarche écolo, zéro déchet j’ai tendance à diaboliser tout ce qui est industriel. Néanmoins, je dois avouer que maintenant je n’hésite plus à donner des petits pots  Blédina. Ma fille mange comme nous maintenant. Cependant, pour bébé 2 je pense franchement lui donner du Blédina (entre autres faits maisons et pots bios).

Si vous avez des questions, c’est le moment de les poser!


Invitation Blédina

Si mon article vous a plu, j’ai une très bonne nouvelle: Blédina m’invite à une nouvelle expérience encore plus immersive. La cerise sur le gâteau? Je peux emmener une de mes lectrices avec moi!

Nous sommes donc invités les 27 et 28 Septembre pour une session parents témoins. Nous pourrons visiter l’usine et un verger Blédina à Brive La gaillarde. Tout frais payés! (voyage, hôtel et repas).

Si tu veux vivre un week end original, tout frais payé, sans mari ni enfants et avec moi, tente ta chance par ici:

Je tente ma chance!

Date limite de participation le 10 août.

Bonne chance

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

7 réflexions au sujet de « BLEDINA – SECRETS DE VERGER »

  1. Très intéressant, ton billet !
    Je n’ai jamais culpabilisé de donner des petits pots 🙂 Je savais que les normes sont tellement strictes pour l’alimentation infantile que, bio ou pas, ça revient au même.
    En plus, c’est souvent mieux que des produits frais s’ils ne sont pas bios ! et c’est plus facile de varier les plaisirs, surtout en hiver ! Disons que j’ai fait plus de « maison » pour ma grande parce que j’avais davantage de temps et que ça me faisait plaisir 😀
    En revanche, je ne suis pas convaincue par la saveur des plats « complets ». Je trouve que l’odeur des préparations avec de la viande ou du poisson n’est pas très alléchante. Et puis assez contrariée de me rendre compte qu’il y a trop souvent des produits laitiers dedans :-/
    Mais sinon Bout2Joie est un bébé-petits-pots très épanoui 😀

  2. Bonjour je viens de découvrir ton article vraiment très intéressant es honnête (sa fait du bien) xp ton blog à était conseillé par maman presque imparfaite et je comprends il es vraiment sympa.
    +1 abonnée

    1. Merci beaucoup!
      Déjà il t’a été conseillé par la meilleure donc tu peux lui faire confiance 😉 et ensuite, c’est ma marque de fabrique d’être toujours droite et sincère. Ca plait ou ça plait pas mais c’est moi 😉

  3. Merci de nous faire découvrir cette visite des vergers Blédina en toute honnêteté. J’avais adoré faire les petits pots / compote « maison » pour p’tit bout mais maintenant qu’il mange comme un grand, les compotes Blédina sont ses amies 😉 Et les petits pots ont toujours bien dépanné, notamment en vadrouille …

    1. C’est l’un des avantages à être maman blogueuse, tu peux vraiment jouer les journalistes et aller dans le vif du sujet. C’est très intéressant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *