J’AI PASSÉ UN CONCOURS DE LA FONCTION PUBLIQUE

Si vous me suivez depuis un petit moment vous savez que je suis depuis quelque temps déjà, trop longtemps à mon goût d’ailleurs, au chômage et donc activement en recherche d’emploi. Après avoir postulé à des dizaines d’offres, avoir envoyé des dizaines de candidatures spontanées et même avoir lancé un appel via le blog, j’ai décidé de tenter une autre approche: passer un concours de la fonction publique.

fonction-publique-election-actualite-82


Comment ça marche?

Je ne sais pas si je dois me sentir honteuse ou pas de ça mais je n’y connais rien en fonction publique. Je ne sais pas en quoi ça consiste, je ne sais pas comment on y rentre et encore moins par où commencer. C’est donc grâce à un de mes contacts Facebook (merci beaucoup!) que j’ai un jour reçu le lien pour m’inscrire à un concours de la fonction publique. Honnêtement, je ne savais même pas dans quoi je me lançais. J’ai suivi le lien, j’ai tant bien que mal compris qu’il m’était accessible de par mes études (bac +2) et que ma nationalité (Portugaise) ne posait pas de problème car le pays fait partie de l’UE (merci à l’UE).  J’ai rempli le dossier d’inscription et je l’ai envoyé sans trop y croire et en l’oubliant assez vite.

Quel concours choisir?

Début mars, je reçois une convocation pour les épreuves écrites du concours externe d’adjoint administratif de 1ère classe de l’intérieur et de l’outre-mer pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le titre est long et pour moi au début un peu incompréhensible. Je vais donc essayer de vous l’expliquer avec les quelques informations que j’ai apprises ces dernières semaines.

Concours externe

en opposition au concours interne qui ne concerne que des personnes étant déjà dans la fonction publique mais qui souhaitent soit changer de poste soit changer de région.

Adjoint administratif de 1ère classe

Si j’ai bien compris, c’est l’échelle la plus basse dans les fonctions administratives de l’état. il y a d’ailleurs 3 concours: catégorie A (bac + 3), catégorie B (bac + 2) et catégorie C, celui que j’ai pris où je crois qu’il faut simplement avoir le bac. En fait, je me suis rendue compte beaucoup plus tard que j’aurai pu passer le concours de catégorie B.

De l’intérieur et de l’outre-mer

C’est le point que j’avais complètement négligé avant de comprendre ce que cela voulais dire. En fait, le poste que vous briguez en passant ces concours sont dépendants du ministère de l’intérieur. C’est à dire que vous ne pourrez pas travailler dans n’importe quelle administration. Par exemple, vous ne pourrez pas travailler à la mairie ou au centre des impôts. J’ai appris beaucoup plus tard, et cela m’a pas mal desservi lors de ce concours, qu’en postulant au ministère de l’intérieur on peut accéder à 4 services: la Police (oui oui!), la gendarmerie, les juridictions administratives (tribunaux et greffes administratifs) et préfectures (le graal).

Pour la région Auvergne-Rhône-Alpes

Vous passez le concours dans la région dans laquelle vous habitez où dans laquelle vous souhaitez déménager. En l’occurrence, j’habite Valence (26) et j’ai donc choisi ma région. Néanmoins, ce que je ne savais pas c’est que les postes peuvent se trouver partouuuuut dans la région et donc à plusieurs centaines de kilomètres de chez moi. Par exemple dans l’allier ou en Savoie. Il faut donc être bien conscient qu’il se peu qu’il n’y ai aucun poste dans votre département.

Les épreuves écrites

La mienne a eu lieu le 24 mars à 9h à l’université située à Villeurbanne à peut prêt à 1h20 de route de chez moi donc j’y suis allée en voiture. Sur la convocation il est écrit que les épreuves consistent en deux épreuves: épreuve écrite de compréhension de texte avec 6 à 8 questions, durée 1h30 et épreuve écrite de cours exercices de français et de mathématiques, durée 1h30. J’y suis allée comme pour le bac, les mains dans les poches. De toute façon je m’étais bien préparée à ne pas réussir car il est souvent difficile de réussir un concours du premier coup. Néanmoins, j’ai eu la chance de recevoir une très bonne amie la veille du concours qui m’a quand même remise à niveau en maths (fractions, pourcentages, les basiques quoi). Heureusement car cela m’a sauvé la mise.

Le soucis c’est que j’y suis tellement allée les mains dans les poches qu’il me manquait quelque chose de très important: une calculatrice basique. En effet, elle est vraiment utile pendant le concours mais ne sont acceptées que les calculatrices simples avec les 4 opérations. J’ai donc couru dans tous les sens à 8h30 du matin pour trouver un magasin ouvert où acheter cette calculatrice. Heureusement, j’ai réussi et je suis arrivée juste à l’heure!

calculatrice

Nous étions 576 à passer le concours alors qu’il y avait 898 inscrits. Je ne comprends pas pourquoi s’inscrire pour ne pas venir?

IMG_20160324_092914

Epreuve n°1

Un texte d’un journal parlant de l’interdiction des grands panneaux de pub dans les petites villes. Les questions m’ont semblé faciles sauf quand on m’a posé une question qui peut vous sembler bête mais à laquelle je n’ai su répondre qu’un peu au feeling: qui décide des lois? Si vous non plus vous n’auriez pas su répondre avec précision je vous invite à regarder cette courte vidéo, sinon pour vos enfants il y a toujours les supers vidéos de « C’est pas sorcier ».

Epreuve n°2

Quelques exercices de conjugaison et de grammaire qui m’ont paru très simples. Puis sont venus les exercices de mathématiques et là j’ai remercié ma copine! Par contre j’ai répondu « Je ne sais pas » à 4 questions de géométrie simples mais dont je ne me souvenais plus du tout (périmètre, aire etc…).

Le 28 avril c’est sans y croire du tout que je suis allée voir les résultats et que j’y ai vu mon nom: admissible!

Voici les notes que j’ai eu: épreuve 1 14.80/20, épreuve 2 16/20

Les épreuves orales

Quelques temps plus tard j’ai reçu la deuxième convocation pour les épreuves orales du 25 mai à 10h à la préfecture de Lyon. Pour le coup, j’y suis allée encore plus les mains dans les poches car les oraux, je les assure toujours. Que ce soit en examen ou pendant un entretien c’est mon point fort. J’arrive toujours à séduire le jury. J’y vais donc très confiante!

epreuves orales

Nous avions été 162 sélectionnés mais ce jour là nous n’étions qu’une dizaine à passer les épreuves car ils ont étalé ça sur plusieurs jours.

Epreuve n°1

Informatique. Dès 10h nous passons tous dans une salle et sommes mis face à un ordinateur. Nous démarrons le test au même moment. Celui-ci contient une douzaine de questions auxquelles nous devons répondre en 10 minutes. Au bout de 10 minutes l’épreuve s’arrête automatiquement. Les questions concernent Word et Excel et je suis surprise de la difficultés de celles-ci. Au final, je ne suis sure que de 3 réponses.

Epreuve n°2

L’oral qui consiste en une mise en situation puis des questions. La première épreuve s’est terminé à 10h10, je ne suis passée à l’oral qu’à midi passé. Autant vous dire que j’en avais un peu marre. Néanmoins, grâce à cela j’ai pu entendre quelques questions posées aux candidats passés avant moi et c’est d’ailleurs à ce moment que j’ai appris où je postulais vraiment lorsqu’un des examinatrices a posé la question suivante: Dans quelles administrations pouvez travailler grâce à ce concours? Comme j’ai entendu beaucoup de candidats dire « heuuuuuuu », j’ai compris que je n’étais pas la seule à ne pas savoir à quoi je postulais réellement. J’ai donc cherché rapidement sur internet via mon téléphone la bonne réponse. Triche? Non mise à profit de la situation ;-).

Mon tour est enfin arrivé et je me suis retrouvée face à 3 personnes: 2 femmes et un homme. L’une des deux femmes a mené « l’interrogatoire » pendant que les deux autres prenaient des notes. Ils m’ont montré une feuille avec une liste de voitures, leur année de fabrication et leur kilométrage et m’ont demandé de conseiller lesquelles changer. J’ai trouvé la question particulière mais j’y ai répondu sans sourciller. Puis ils m’ont posé plein de questions à double tranchant. Disons que j’ai toujours sur quoi répondre ou m’adapter à ce que voulais entendre mon interlocuteur lors d’entretiens mais dans ce cas là impossible d’arriver à comprendre où ils voulaient en venir. Ils m’ont mis dans 4 situations différentes, m’ont demandé ce que je ferai et selon ma réponse j’ai eu l’impression que j’aille dans un sens ou dans l’autre ça ne convenait pas forcément.

Les questions

1/ Vous travaillez à la préfecture et vous vous chargez d’encaisser les permis de conduire avec votre collègue. A la fin de la journée il manque 20€ et vous savez que ce n’est pas vous. Que faites vous?

2/ Vous travaillez au service d’expulsion locative. Vous devez expulser une mère et ses enfants, que faites vous?

3/ Vous travailler à l’accueil d’une commissariat de police et une personne très agressive arrive, que faites vous?

4/ Vous travaillez dans un bureau avec deux autres collègues. L’une des deux est à un an de la retraite et n’en a plus rien à faire. Elle est bruyante et ne fait plus son travail. Que faites vous?

Vous vous dites sans doute que les réponses sont simples et évidentes, et bien croyez moi que ces examinateurs arrivent à vous retourner le cerveau! Si vous répondez blanc, ils cherchent à savoir pourquoi ne pas avoir répondu noir. Si vous décidez de repartir vers le noir ils vous ramènent vers le blanc. Bref, rien ne semblait leur convenir. Durée 20 minutes.

Je suis pourtant sortie de cet entretien presque convaincue de l’avoir réussi.

J’apprendrai lors des résultats qu’en fait j’ai complètement foiré cette épreuve et que je n’ai eu que 09/20.

Les résultats

Le 1er juin je regarde fébrilement les résultats. Je sais qu’il n’y a que 41 postes pour les 162 candidats. Je suis 44 ème soit 3éme dans la liste complémentaire. Grosse déception. Je ne suis pas admise mais j’ai encore une chance. Pour cela il faut qu’au moins 3 personnes de la liste principale se rétractent avant le 9 juin, date à laquelle se tient la réunion d’affectation des postes.

Le 8 Juin je reçois ce mail:

mail concours

J’étais bien entendu folle de joie jusqu’à ce ce que je vois la liste des postes à pourvoir: 38 postes sur 41 sont dans la Police. Je ne dénigre pas mais très honnêtement j’aurai préféré dans une préfecture. Mais surtout il n’y a qu’un seul et unique poste dans mon département! Tous les autres postes sont à plus d’une heure de route.

Réunion d’affectation des postes

Je décide néanmoins de tenter ma toute dernière chance en me rendant le lendemain à la réunion d’affectation à Lyon. Je suis dernière à choisir car le premier à choisir est celui qui a eu la meilleure note et ainsi de suite. Arrivée à la 15 ème personne, celle-ci choisi le seul poste que je voulais. Voilà c’es terminé. L’aventure de la fonction publique se termine pour moi. En tout cas pour cette année.

En effet, il faut savoir qu’un concours n’est pas un diplôme. Lorsque vous êtes admis vous devez choisir un poste. Si aucun poste ne vous convient vous renoncez au bénéfice du concours et devez le repasser l’année suivante.

Je pense tenter de nouveau ma chance l’année prochaine et pourquoi pas tenter le concours B. Sachant maintenant à quoi m’attendre, je partirai mieux préparée l’année prochaine. Et pourquoi pas tenter ce même concours dans la région PACA? :-p

Dédicace

Je voulais ajouter une petite mention spéciale pour parler en bien de la fonction publique. Je sais qu’elle est plutôt dénigrée. En effet, certains employés assurés d’un emploi à vie ne sont pas des travailleurs acharnés (comme dans le privé). En effet, les avantages dont bénéficie la profession peut susciter un sentiment d’injustice et de jalousie (comme dans le privé). Parfois même, l’image négative du gouvernement déteint sur ses « serviteurs » souvent sans raison.

Alors moi je vais vous donner mon sentiment: Ce sont ces personnes qui font « tourner » la France. Comme elles peuvent, avec les moyens dont elles disposent et au contact de collègues et de citoyens parfois difficiles. Oui la profession à de beaux avantages dont la sécurité de l’emploi mais dans le privé, selon le poste et la société dans laquelle vous êtes, vous pouvez être bien mieux payé, travailler moins d’heures et même avoir autant de vacances.

Personnellement, je tiens à dire que pendant que j’attendais pour passer mon oral, j’ai passé deux heures dans les bureaux des ressources humaines de la préfecture de Lyon et je peux vous assurer que ça travaillait partout. Il y a bien eu des pauses par-ci par là mais rarement plus de 5 minutes. Sans parler du fait que ça travaillait encore à 12h30 lorsque je suis partie de la-bas. De plus, j’ai toujours eu une réponse très rapide à mes mails (souvent moins de 2 heures) et j’ai toujours trouvé quelqu’un au bout du fil même lorsque j’ai appelé entre midi et deux.

Je voudrais surtout passer une dédicace à une dame, dont je ne sais malheureusement pas le nom mais qui a été d’une grande amabilité. c’est elle qui nous « surveillait » dans le couloir quand j’attendais de passer l’oral. Comme j’étais la dernière, j’ai commencé à papoter un peu avec elle pour faire passer le temps. Je lui ai demandé ce qu’elle faisait comme poste etc… C’était fort sympathique. Puis lorsque je me suis de nouveau présentée à la réunion d’affectation j’ai eu le plaisir d’être reçue de nouveau par cette même dame qui m’a reconnue et qui avec un grand sourire m’a dit quelle était très heureuse pour moi. C’est toujours cette même dame qui m’a demandé à la fin, lorsque je suis partie et que j’ai du renoncer au bénéfice du concours si j’étais bien sure de moins choix et si’il n’y avait vraiment aucune possibilité pour moi de venir travailler à Lyon. Je lui ai expliqué qu’entre les heures de routes le coût, ce n’était pas du tout envisageable avec ma vie de famille. Elle m’a alors dit être très déçue pour moi et m’a souhaité bonne continuation. Voyez, des gens bien il y en a aussi dans la fonction publique <3


MON PREMIER LIVRE PARU LE 7 AVRIL 2017: UN GUIDE PRATIQUE ZERO DECHET

Pour en savoir plus: Objectif Zéro Déchet

 Pour acheter le livre c’est par là !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

Une réflexion au sujet de « J’AI PASSÉ UN CONCOURS DE LA FONCTION PUBLIQUE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *