IL A DIT OUI

Je suis une amoureuse de l’Irlande. Ne me demandez pas pourquoi, je ne saurai pas vous répondre.  Pourtant, j’ai toujours été attirée par sa culture, sa langue et ses légendes. C’est donc tout naturellement que lors de mon tour du monde en sac à dos en 2012, je l’ai visitée du Nord au Sud et de L’Est à l’Ouest pendant un mois. Pendant ce mois j’ai eu la chance de découvrir ou de vivre les traditions irlandaises de l’intérieur. Comme la tradition du Leap Day qui ne se produit que tous les 4 ans. Le 29 février lors des années bissextiles. Qui aurait cru que cette tradition allait me jouer l’un des plus jolis tours de ma vie!


The Leap Day

Cette tradition offre la possibilité aux irlandaises de demander leur homme en mariage et d’inverser ainsi les rôles. Toutefois, si l’homme refuse il doit offrir un cadeau à la femme. Traditionnellement, il est coutume d’offrir un bouquet de fleurs ou un baiser à la dame de son cœur pour amoindrir le refus. Je vous conseille d’ailleurs un film sympathique. Une bonne comédie romantique, qui s’appelle justement « the leap year » (Donne-moi ta main en français).

Ma demande

En me réveillant ce 29 février 2016 je me suis rappelée cette tradition. Alors, je me suis dit que c’était l’occasion de me faire offrir des fleurs par mon choubidou. Le connaissant plutôt bien maintenant, je sais que son manque de romantisme et son absence d’intérêt total pour le mariage malgré mes multiples relances ne font pas de lui le type de chéri qui rentre le soir avec un bouquet de fleur spontanément. L’occasion était donc trop belle pour la rater! Je lui envoi un texto lui faisant ma demande en mariage comme suit. Et sa réponse ne fut pas longue à arriver:

Quelques heures plus tard, n’ayant toujours pas de réponse je relance le sujet. Je ne me ferai pas avoir, je le veux mon cadeau nan mais ho!

Sa réponse

Arrivé au soir je n’ai toujours pas eu le refus que j’espérai pour recevoir mon cadeau. Je reviens donc à la charge et je lui demande qu’elle sera mon cadeau. Mon choubidou me répond alors: « bah ton cadeau ce sera la mariage ». Mais ouiiii bien suuurrrr! Et la marmotte… Bref, je continu de le saouler pendant bien 30 minutes. Pendant tout ce temps il me regarde les yeux rieurs et me répond toujours: « Nan mais tu n’aura pas de cadeau vu que je ne refuse pas ta demande ». Au bout d’un moment, son petit jeu commence à m’agacer et je lui dit:

« Ok bah alors si tu ne refuse pas ma demande ça veut dire que tu l’accepte donc je te repose la question: Mon chéri veux-tu m’épouser? » … « Oui ».

????????????????????????????????????????????????????????????

Bref, mon chéri a accepté ma fake (fausse) demande en mariage et moi je l’ai dans le baba. Tel est pris qui croyait prendre. J’espérai gagner un cadeau grâce à cette tradition et au final je gagne des fiançailles et un mariage pour 2018!

L’officialisation

Je vous rassure! Même si la demande est atypique, deux semaines plus tard nous avons officialisé tout ça d’une manière plus classique. Notre baby-sitter est venue samedi soir et nous sommes partis dîner dans un très joli restaurant dont je vous parlerai en détail plus tard: L’Ernest à Valence.

Arrivés au dessert j’ai même eu le droit à la demande de Choubidou, tout rouge et sourire jusqu’aux oreilles. Je sais à quel point ce genre de mignonneries le met mal à l’aise. Je l’aime encore plus d’avoir fait L’effort pour ce moment si important dans notre couple <3.

J’ai donc eu ma bague de fiançailles. Nous avons décidé que notre date de mariage serait le 19 mai 2018 pour coïncider au mieux avec notre date de rencontre.


Un couple de gamins

En même temps, cette finalité nous ressemble tellement! Notre couple n’a jamais été comme les autres. Lui pas romantique pour un sou. Moi toujours à le chercher et à le taquiner. On est de vrais gamins et même l’arrivée de notre fille ne nous a pas calmés. Par exemple, on se chamaille tout le temps et ça nous éclate. Pire, on adore se faire une bataille de réparties foireuses devant nos amis et notre famille. Eux croient qu’on se dispute et ça les met mal à l’aise alors que nous on est morts de rire. Alors oui, je n’ai pas des mots d’amour, des fleurs et des chocolats tous les jours. Mais j’ai de la joie, des rires et beaucoup d’amour. Mon choubidou arrive toujours à me faire rire même quand je suis fâchée contre lui et c’est ce que je préfère chez lui.

Un long parcours en peu de temps

Le 16 mai 2016 prochain nous fêterons (à peine!) nos 3 ans d’amour. Pourtant nous avons déjà vécu tellement de belles choses ensemble. Une rencontre inattendu dans une région qui nous a adopté tous les deux. Déjà une première bague offerte lors de nos un an, encore dans une situation rocambolesque. Le pacs suivi par l’achat de notre premier appartement. Enfin, l’arrivée de notre princesse avant nos deux ans d’amour. On a encore tellement de projets ensemble!

Alors non le quotidien n’est pas toujours rose. Surtout avec l’arrivée d’un bébé. Il est encore parfois difficile de trouver notre place en tant que couple. On se dit presque tous les jours qu’on se manque. Pourtant on arrive pas à trouver autant de moments qu’on le voudrait ensemble. Tout cela fait partie du quotidien. Mais les rires et les moments de joies sont encore plus présents. Je suis extrêmement reconnaissante d’avoir rencontré Choubidou car on se complète. On se soutient, on se comprend et on avance toujours dans la même direction.


J’AI ÉCRIT UN GUIDE PRATIQUE POUR SE LANCER DANS LE ZÉRO DÉCHET, PARU LE 7 AVRIL!

Objectif zéro déchet, c'est malin De Monica Da Silva - Leduc.s éditions
Objectif zéro déchet, c’est malin

Pour en savoir plus: Objectif Zéro Déchet

 Pour acheter le livre c’est par là !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

6 réflexions sur « IL A DIT OUI »

  1. Félicitations 😀 Je vous souhaite encore pleins d’années de rire et de bonheur avec d’autres petits bébés et un magnifique mariage.

    Et moi je veux pleins de publications, articles et photos de tes préparatifs 😀

    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *