Ma blogosphère

UN DÉFI OU UN ÉCRIT #1

UN DÉFI OU UN ÉCRIT #1

Cette année je suis super organisée et super motivée pour m’investir toujours plus mais surtout mieux dans mon cher petit blog. Pour cela j’ai pris la décision de participer à un des nombreux « projets 52 » proposés par mes collègues blogueuses. Je suis alors tombée sur la proposition d’Agoaye, une blogueuse talentueuse et drôle que je suis depuis peu de temps mais sous le charme de qui je suis tombée instantanément tellement ses écrits et sa vie de célibatante me font penser à mon passé de célibatante parisienne. Agoaye propose le projet suivant: « Un défi ou un écrit« . Ce projet consiste soit à réaliser des défis autour de thèmes bienveillants soit écrire sur un thème proposé si on ne se sent pas le courage de réaliser le défi.  J’ai décidé de publier ma participation tous les jeudis sur le blog c’est pourquoi je publie ma première participation aujourd’hui. embarquez avec moi dans une année sous le signe de la bienveillance sous forme d’action ou vérité.

Bannière-copie


defi 1

Comme vous pouvez le voir trois défis sont proposés. Je vais les réaliser à ma façon tous les trois, un plus que les deux autres mais le plus important c’est de participer ;-). Comme je réalise les défis cette semaine, je n’écrirai pas sur le thème proposé qui est: ma petite liste pour 2016.

Envoyer des vœux manuscrits à chaque membre de ma famille

Tout d’abord je dois définir quelles personnes sont concernées par cela. Bien entendu, les plus proches de moi sont mon père, ma mère et ma petite sœur. Concernant les grands parents, oncles, tantes, cousins, cousines je n’ai que des relations très éloignées avec eux car ils vivent au Portugal et nous ne sommes pas forcément très proches. Pour réaliser ce défi je pourrais donc envoyer une carte manuscrite à mes parents et à ma petite sœur mais je ne le ferai pas cette année tout simplement parce qu’avec Choubidou nous avons instauré une tradition depuis l’année dernière: envoyer une carte personnalisée réalisée sur vistaprint à tous les membres de nos deux familles et aux amis proches. Néanmoins, je ferai l’effort de réaliser ce défi lors des anniversaires de mes proches. En attendant, voici notre carte de vœux de cette année.

VOEUX 2015

Ecrire une lettre à quelqu’un à qui j’ai quelque chose à dire

Cette lettre ça fait longtemps que je veux l’écrire mais je ne pourrai pas l’envoyer car cela ne changera rien à ce qui a été cassé. On pourrait essayer de réparer mais la brèche serait toujours là, fragile, prête à se briser de nouveau et ça je ne le supporterai pas. Voici donc une lettre à K, une de mes plus vieilles amies, celle qui a été la plus proche pendant des années mais qui aujourd’hui n’existe plus dans ma vie. Cette lettre elle ne la lira jamais car elle ne connait pas l’existence de mon blog mais d’un côté je préfère car je sais qu’elle m’en veux mais moi aussi je lui en veux et je ne me sens pas le courage de remuer le couteau dans la plaie.

Chère K,

Nous nous sommes connues en 5ème, nous avons vécu les années douloureuses du collège ensemble, nous nous sommes serré les coudes. Nous ne faisions pas partie des filles populaires mais nous orbitions tout de même autour d’elles. Nous avons grandit au rythme de nos coup de coeurs, à parler des garçons et à espérer qu’il nous arrivera une grande histoire d’amour. Nous avons passé des heures, des jours, des années à regarder en boucle toutes les saisons de f.r.i.e.n.d.s. A chaque fois qu’il nous arrivait un événement nous rappelant nos héros préférés nous nous exclamions presque à l’unisson « ah mais c’est comme dans f.r.i.e.n.d.s quand Phoebe dit à Monica blablabla » et nous explosions de rire. Nous nous sommes séparées géographiquement mais jamais sentimentalement. Nous nous aimions autant que nous nous disputions lors de nos débats enflammés. Jamais d’accord sur rien mais toujours à défendre nos convictions l’une face à l’autre. Un jour nous avons fait le voyage de nos vies ensemble, à l’autre bout du monde, en sac à dos. Nous avons vécu une aventure extraordinaire et je sais qu’il n’y a qu’avec toi que j’aurai pu la vivre de cette manière.

Il y a deux ans, nous sommes devenues des femmes presque en même temps. Tu es tombée enceinte et je t’ai suivi sans faire exprès seulement 3 mois après. Si on m’avait dit que c’était ces grossesses qui allaient nous séparer définitivement jamais je ne l’aurai cru. Moi je nous voyais partager l’événement le plus important de nos vies, comme toujours, ensemble. Nous rapprocher encore plus en partageant cette expérience de grossesse et de maternité simultanément. Au final je n’aurai jamais vu ta fille et tu n’aura jamais vu la mienne. Rien que d’y penser les larmes coulent. Quel gâchis. Et tout çà pourquoi? Je ne le sais toujours pas.

Je sais que tu m’en as voulu pour quelque chose de grave mais encore aujourd’hui je ne sais toujours pas clairement quelle était cette chose. Je ne peux faire que des suppositions: je n’ai pas été présente à ton EVJF car j’étais en tout début de grossesse et mon médecin m’avait formellement déconseillé tout déplacement. Je crois que tu ne me l’a jamais pardonné mais n’était-ce pas compréhensible? En tout cas, tu as eu des mots durs que je ne pourrai jamais te pardonner. Comment as-tu pu me dire ces mots alors que toi-même tu étais enceinte? Qui pouvait mieux comprendre que toi la douleur que ces mots m’ont causé? « de toute façon si tu perds le bébé avant 3 mois c’est pas très grave ». A chaque fois que j’entends ces mots ressortir de ta bouche j’ai une peine mais surtout une haine immense qui m’envahissent.

C’est pour cela, je le sais, que rien ne pourra jamais s’arranger entre nous. Nos cœurs ont tous les deux été balafrés à vie et notre amitié n’y a pas survécu. J’ai pourtant pris sur moi le soir des attentats du 13 novembre pour retrouver ton numéro et te demander si tu allais bien. Je pense que tu resteras toujours dans un petit recoin de mon cœur et je penserai toujours à toi lors des moments importants de ma vie.

Par cette lettre je te dis adieu – définitivement.

M.

Répondre enfin à un mail/sms/lettre que j’avais laissé dans un coin

Ah ah!! Et bien je ne suis pas de celles là madame! Je peux en effet prendre quelques jours à répondre mais je réponds TOUJOURS aux mails/sms/lettres que l’on m’envoie. C’est pour cela que ça m’énerve autant que les autres ne le fassent pas!


Voilà pour ma première participation au projet  » Un défi ou un écrit ».  Vous aussi vous pouvez nous rejoindre que vous ayez un blog ou pas à n’importe quel moment.

macaron

[wysija_form id= »1″]

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

Previous Post Next Post

You Might Also Like

17 Comments

  • Reply Aurélie Lesmissacouettes 7 janvier 2016 at 9 h 17 min

    je ne sais pas si c’est le hasard ou pas mais j’ai l’impression que beaucoup d’amie « se perdent » de vue lors de grossesses, c’est d’ailleurs ce qui est arrivée avec une copine à moi aussi et il n’y a même pas de raison.
    Du coup en lisant ton article j’ai repensé à ma copine avec qui nous avons été en froid pendant plusieurs années et que j’ai retrouvé peu avant la naissance de Margot. Maintenant ce n’est plus comme avant mais je ne sais pas si c’est à cause de la brouille ou parce que nos vie sont différentes d’avant, en tout cas je ne regrette pas d’avoir renoué avec elle.

  • Reply Marionle6tron 7 janvier 2016 at 20 h 28 min

    Waou, j’adore votre carte de voeux, c’est trop mignon <3
    Pour la lettre à ton amie je suis très touchée, j'ai "perdue" des amies à cause de l'éloignement géographique ou tout simplement la vie qui nous éloigne, nous ne somme maintenant que des connaissances mais je ne regrette rien de ces années de partage. Je peux comprendre aussi que tu ne puisses lui pardonner cette phrase horrible.
    J'espère que tu as su trouvé une nouvelle amie avec qui partager tout car je pense que l'amitié est aussi importante que l'amour.

    • Reply monica 7 janvier 2016 at 20 h 28 min

      Merci 🙂

  • Reply Melle Bulle 7 janvier 2016 at 20 h 28 min

    Jamais facile de perdre de cette façon une amie … Je t’avoue que c’est l’une de mes angoisses cachées/secrètes … Peut-être qu’un jour … ou peut-être pas … Mais grâce à cette lettre, tu vas pouvoir tourner la page de ce chapitre là, et en démarrer un autre, plus sereinement, et en oubliant ces paroles blessantes et cette absence horrible.

  • Reply Lucie Chipounette 9 janvier 2016 at 13 h 37 min

    Une jolie lettre pour une belle amitié passée. Dommage qu’elle ne la lise pas. Bon week – end 🙂

    • Reply monica 11 janvier 2016 at 11 h 45 min

      Le plus important c’est que moi j’ai pu l’écrire pour me libérer un peu 🙂

  • Reply Petite ombre 10 janvier 2016 at 14 h 10 min

    Encore une histoire triste…
    Comme toi je n’accepte pas ces paroles sur le début de ta grossesse, et si tu lui avait dis la même chose? Elle a du perdre des neurones en cours de route!
    C’est dommage ce genre d’histoire!

    • Reply monica 11 janvier 2016 at 11 h 36 min

      Et oui…le pire c’est que la connaissant, je suis sûre qu’elle ne sait toujours pas que je lui en veux pour ça…C’est la vie 🙂

  • Reply Emma (la vision d'Emma) 11 janvier 2016 at 21 h 05 min

    C’est triste une amitié qui se termine pour des raisons si futiles…
    et triste qu’une meilleure amie puisse dire des mots si cruels, si blessants… alors qu’elle même était enceinte.
    J’en reste bouche bée.

    (mon mail a été détecté comme spam, ça vient de me faire revenir en arrière alors que… c’est un commentaire normal.
    Peut-être parce que je suis en train de commenter tous les défis à la suite ? :/ )

    • Reply monica 11 janvier 2016 at 21 h 18 min

      Le com a bien fonctionné 🙂

  • Reply UN DÉFI OU UN ÉCRIT #2 - CherMininous 14 janvier 2016 at 13 h 32 min

    […] vous souvenez que la semaine dernière je me lançais dans les « actions ou vérités » proposées par Agoaye? Me voici de retour avec le deuxième défi intitulé: […]

  • Reply sisco 14 janvier 2016 at 19 h 25 min

    OMG ah oui je comprends que ces mots t’aient été si durs OUAH je ne me vois pas dire ça à aucune de mes copines, ça me laisse vraiment bête…

    La douleur d’une amitié perdue ne s’en va jamais je pense, mais on apprend à vivre avec et à découvrir les belles nouvelles personnes qui nous entourent!

    • Reply monica 20 janvier 2016 at 5 h 40 min

      Oui c est sur mais lorsque l amitié a été si importante ça laisse toujours un petit vide dans le coeur

  • Reply Agoaye 15 janvier 2016 at 18 h 09 min

    Félicitations pour cette participation. Votre carte est superjolie ! Vraiment !
    Quant à ta lettre, ouch, j’imagine ce vide, parce qu’il me fait penser à quelque chose de très similaire…
    C’est tout pareil qu’une rupture, il faut du temps pour en faire le deuil. Je te souhaite tout plein de courage (et ravie de t’accueillir dans mon univers de plus en plus souvent :))

    • Reply monica 15 janvier 2016 at 18 h 11 min

      Rooo la classe! Mon premier com d Agoaye 🙂

  • Reply Ophelie (L'Ecarpulte) 16 janvier 2016 at 3 h 32 min

    Ohhh des mots qui doivent en effet etre très difficiles à entendre de la bouche de son amie…
    Ta lettre m’a touchée car j ‘ai perdu il y a quelques mois une amitié (de plus de 15 ans) après des mots très durs… ma porte lui sera toujours ouverte si il souhaite en discuter mais je ne pense qu’il y ai un retour en arrière possible !
    Oublier les aventures, les complicités, les rires… c’est impossible mais parfois il vaut mieux tourner la page pour pouvoir continuer d’avancer… bien que ce soit triste…

    • Reply monica 20 janvier 2016 at 5 h 37 min

      Ces ruptures amicales sont aussi difficiles voir parfois pires que des ruptures amoureuses. On a tant partagé, on s est tant livré à l autre que forcément ça fait mal

    Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :