CITY WORMS DE VERS LA TERRE

CITY WORMS DE VERS LA TERRE

Ah! mon but ultime, mon Graal, l’objectif que je ne pensais jamais atteindre, celui pour lequel j’ai bravé tous les dangers, surpassé tous les obstacles, même celui de l’homme, alias choubidou, qui refusait CA TE GO RI QUE MENT que j’en ai un. Et bien je l’ai enfin! Mon lombri-composteur, mes petits vers d’amour qui m’aident à réduire encore plus ma poubelle tout en fournissant un engrais de qualité pour nos plantes. Mais tout cela n’aurai jamais été possible sans l’invention d’une entreprise 100% Française (cocorico!!!): Vers La Terre. Dans cet article je vais vous parler de leur City Worms, de son utilisation et de mes premiers succès rencontrés. Une fois essayé, le lombri-composteur est adopté et mes petits vers choyés!

City Worms


Vers La Terre

Vous le savez peut être déjà ou pas mais quand j’aime une marque, j’aime vous parler des gens derrière le logo. Sur le site, l’histoire de la marque est très joliment racontée et vous pouvez la lire en suivant ce lien. Les grandes lignes sont:

Agnès et Jean-Paul, deux Français passionnés et passionnants (je suis moi-même en contact avec Jean-Paul et je peux vous garantir que ce monsieur a de la passion à revendre quand il s’agit de ses vers!), découvrent le concept de lombriculture en 2002 Lors d’un voyage en Australie (en fait c’est Agnès qui fait cette découverte en premier) décident de créer en 2005 la société Vers La Terre pour

« proposer à tous les moyens de mettre facilement en place chez soi un lombricomposteur performant » .

En 2007, Vers Le Terre devient fournisseur officiel de Natures et découvertes. ils enchaînent rapidement avec les premières embauches et les premiers envois à l’étranger. Leur invention s’exporte très bien! Ces passionnés arrivent même à équiper complètement leur vile de Pézenas ce qui montrera le chemin à d’autres communes.

2009, 2010, 2011, le bilan carbone de la fabrication du lombri-composteur s’améliore de mois en mois.

Mais le plus du plus, c’est que oui c’est une société mais qui s’investit et surtout auprès des écoles! Ils reçoivent toutes les semaines des classes entières pour leur expliquer le concept du lombri-compostage et pour les motiver à s’y mettre.

Aidez le lombricompostage : Donnez vos vers à des enseignants près de chez vous ! 
Comme vous le savez Vers la Terre s’investit depuis des années dans la promotion du lombricompostage auprès des écoles.
En 2011, nous avons décidé de soutenir l’association Passerelles.info qui a lancé à l’automne un programme national de prévention des biodéchets en milieu scolaire intitulé « Réduire mes déchets, nourrir la Terre. »
Plusieurs centaines d’enseignants se mobiliseront dans plusieurs départements tests et mèneront avec leurs élèves des activités autour du lombricompostage.
Les enseignants auront, dans le cadre de ce programme (lien), à utiliser des vers de compost. A ce titre, si vous souhaitez offrir une poignée ou deux de vos chers vers à ces enseignants, cliquez sur ce lien : mesdechets.passerelles.info/bourse-aux-vers.

Je suis totalement fan de leur vision de la chose et surtout impressionnée de leur investissement personnel et professionnel. Agnès et Jean-Paul font partie de ces gens pour qui la vie, la planète, le travail, la transmission, l’éducation sont liés. De vrai passionnés, passionnants…Des exemples à suivre!

Le City Worms

kézako? C’est une boite, compact, sans odeur, dans laquelle il y a de la terre et des petits vers (attention ce ne sont pas des vers de terre ordinaires hein!). Ces petits vers sont bien sympas car ils adorent manger vos épluchures de légumes et de fruits (à part les agrumes et les oignons qui leur sont interdits!). Ils aiment aussi le carton et le papier et raffolent du café! Par contre, ils sont végétaliens: pas de protéines animales pour eux (pas de viande, ni oeuf, ni poisson, ni laitages).

Donc ces jolis vers mangent tout ça, le digèrent et en échange ils vous fabriquent un engrais de très bonne qualité! Vous évitez donc de remplir vos poubelles et en plus vous avez de l’engrais gratuit et de très bonne qualité.

Le City Worms en pratique

J’avais fait pleins de photos du montage du produit mais Vers Le Terre ont eu la bonne idée de publier une vidéo bien plus sympa et pratique sur leur page Facebook.

J’ajouterai tout de même à cette vidéo les photos suivantes:

Une fois le fond du carton posé il faut donc mouiller les reste de cartons d’emballage et les mettre par dessus le carton posé. Ca fera une litière pour les vers.

carton eau

Ajouter la terre et les vers

 

terre et vers

Poser le « matelas » par dessus

matelas

Le City Worms est prêt à accueillir les premières épluchures!

épluchures

Une fois par semaine vous pouvez ajouter le complément qui permet de réguler l’acidité

complément acidité

Ma vidéo de présentation: City Worms de Vers La Terre

Les Vers meurent en dessous de 0°C et au-dessus de 35°C. Entre 1°C et 14°C ils hibernent et peuvent mourir car la décomposition des aliments n’est pas transformée par eux. Entre 15°C et 35°C ils sont très heureux, fabriquent de l’engrais et se reproduisent ce qui permet d’ajouter les bacs supplémentaires.

Comme indiqué dans la vidéo à ce jour nous (oui oui même mon homme!) sommes très satisfaits du produit. Lui qui avait peur des odeurs et des petites bêtes, il voit bien qu’il n’en est rien!

SURPRISE!!!

Parce que je n’allais pas vous mettre l’eau à la bouche sans vous offrir un petit quelque chose…Jean-Paul de Vers La Terre vous offre dès aujourd’hui et jusqu’au 31 Juillet 2016 une réduction de 10% dans toute la boutique Vers La Terre!

Code: MONICA

(c’est mon prénom en fait pour ceux qui ne le savent pas)


Votre avis

N’hésitez pas à me donner vos avis, que vous l’ayez acheté ou pas. Est-ce que l’aventure vous tente? Si oui pourquoi? Si non pourquoi? Est-ce que vous faites déjà parti des utilisateurs de lombri-composteurs? Si oui lequel? Vous en êtes satisfaits? Vous avez le City Worms? Qu’en pensez vous?

Je vous laisse également le lien d’une autre blogueuse qui a le City Worms chez elle et qui en est très satisfaite également: La cabane du Lutin.

[wysija_form id= »1″]

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

14 réflexions au sujet de « CITY WORMS DE VERS LA TERRE »

    1. Hello!
      Alors je te rassure, c’était ma crainte principale: l’odeur. Et celle de mon homme c’était l’odeur et les mouches et moucherons.
      Comme je le dis, ça fait presque un mois que je l’ai dont plus de 15 jours à l’intérieur et il n’y a AUCUNE odeur. Le seul moment où tu sens une odeur de « bois humides » c’est quand tu soulève le couvercle pour mettre tes épluchures. Mais à peine refermé, plus rien.
      Il est physiquement impossible que les vers s’échappent et moi qui suis une flippette des petites bêtes sans pattes, j’en viens même à m’inquiéter de leur santé. Ces vers n’ont aucune envie de sortir. Tout ce qu’ils veulent c’est rester dans la terre et manger tes restes!
      Vraiment, mon seule regret, c’est de ne pas m’y être mise avant!

  1. Bonjour,
    Je pense que l’endroit où vous avez posé votre LB n’est pas idéal pour les vers. En effet, ils detestent les vibrations, alors imaginez une machine lancé à 1500 t/min… Les pauvres.

  2. Les vers, y a aucun problème ils ne s’échappent pas (j’en ai depuis deux ans), mais par contre, moi qui par manque de place laisse le words sur mon balcon, ça fait deux fois qu’ils meurent. Je dois pas avoir la main verte (!)

  3. Bonsoir! Ça fait deux fois que j’essaye et mes vers sont encore tous morts 🙁 au début c’était super mais qd l’hiver est arrivé : catastrophe! Mon composteur est dehors et je l’avais entouré de couvertures mais ils ont dû hiberner si j’en crois ce que tu expliques.
    Qu’est ce qu’il t’ont conseillé de faire quand la température va passer en dessous de 15 degrés?
    J’aimerais tellement recommencer mais je ne sais pas comment faire…
    Merci!

  4. Bonjour,
    Je découvre votre blog grâce à la vidéo du City Worms (top, ça fait envie).
    J’espérais m’en offrir un dès notre déménagement finit. (Au travail j’ai découvert une poussette recyclée/recyclable, depuis j’essaie de tout faire pour impacter le moins possible notre planète) J’avais une question cependant : maintenant, avec 6 mois de recul, c’est toujours aussi bien ?

    1. Hello Sophie! Alors 6 mois après j en suis ou plutôt etait très satisfaite. Mes déchets organiques nourrissaient mes petits vers qui a leur tour me fournissaient de l engrais pour mes plants qui me donnaient des tomates et ainsi de suite. Il est reste sur la terrasse pendant les 6 mois même en hiver car il n a jamais gelé dehors. Bizarrement il y a deux semaines mes vers sont morts. Je ne comprends pas pourquoi, il faudrait que je me penche sur le problème. Je pense racheter des vers et relancer la City worms. Si tu n as pas de jardin pour faire du compost plus simple, le City worms est vraiment la solution pratique

      1. Non pas de jardin chez nous (j’ai déjà assez de travail avec les 4 petits pour en plus avoir à m’occuper d’un jardin 😀 et un jardin en région parisienne, proche transports, c’est hors de prix).
        Par contre nous aurons un balcon que je compte bien garnir (à la façon de ma mère qui parvient à avoir entre autres, un olivier, 3 vignes, 2 groseilliers et un framboisier sur sa terrasse).

        1. Rebonjour, je rajoute un petit commentaire : j’ai finalement dû attendre noël pour avoir mes petits choupis. Au bout de 3 mois, j’ai 3 constats : on a sacrément réduit notre volume de déchets, ça marche du tonnerre (j’attends un jour de soleil pour « trier » mon premier bac de compost, aujourd’hui ça aurait pu le faire mais c’est « taxi sports » donc on attendra le we) et… il est trop petit pour 6 (en même temps c’est écrit 4-5 personnes sur le descriptif), cela fait 15 jours-3 semaines qu’il est plein je vais donc investir dans un plateau supplémentaire. Le seul « soucis » que je lui vois c’est que j’ai des moucherons, j’espère juste que cela ne va pas empirer cet été (remarque que l’été on ouvre plus les fenêtres donc ça devrait aider à moins confiner l’ensemble).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *