LE PRE D’ICI – CUISINE RESPONSABLE

LE PRE D’ICI – CUISINE RESPONSABLE

L’un des avantages quand on tient un blog c’est qu’on reçoit beaucoup: de la gentillesse, des avis, parfois même des amis. L’un des autres avantages c’est que parfois on peut donner aussi. Bien sûr je donne de la visibilité à certaines marques ou boutiques que j’affectionne mais je donne également de la visibilité à certaines causes qui me tiennent à coeur comme le zéro déchet.

C’est pourquoi, lorsque j’ai reçu le mail d’Adina, je me suis tout de suite dit qu’il fallait que je vous en parle. Adina et Benjamin ont un projet ambitieux que je leur souhaite de réaliser: ouvrir un restaurant à Paris proposant une cuisine responsable. Pour cela ils ont besoin de vous, de nous, de tous. En effet, ils ont monté un projet de financement participatif sur Kiss Kiss Bank Bank. Pour les aider vous pouvez bien entendu donner des sous mais aussi simplement partager au plus grand nombre ce projet. Paris est grand et si on s’y met tous je suis sûre qu’on pourra les aider à atteindre leur objectif. Mais avant cela, je leur ai posé quelques questions, je vous propose donc d’en découvrir un peu plus.

logo le pré d'ici


Qui êtes vous?

Adina: J’ai 33 ans, je suis d’origine roumaine mais j’ai passé mon enfance en Amérique Latine avant d’atterrir en France il y a 16 ans… faut suivre.
J’ai fait des études de Commerce International et j’ai travaillé 7 ans dans une grande entreprise en tant que Responsable Appels d’Offres.
Cela fait longtemps que j’avais l’impression de tourner en rond dans mon job, à faire tout le temps la même chose et à avoir l’impression d’être un simple pion qui n’a pas son mot à dire. L’idée d’être indépendante et d’avoir ma propre affaire me trottait depuis un moment dans la tête, mais je n’avais pas eu le courage de me lancer avant.
J’ai rencontré Benjamin, mon amoureux, il y a 2 ans et il y a 6 mois on a pris la décision ensemble d’ouvrir un restaurant à notre image, ayant tous les deux des compétences complémentaires.

Benjamin: J’ai 35 ans et 6 ans d’expérience en tant que chef de cuisine. C’est ma seconde vie professionnelle… je m’explique: Après un master I en Marketing Opérationnel et 5 ans à travailler dans l’événementiel, j’ai tout quitté pour faire de ma passion mon métier. J’ai fait une formation accélérée pour adultes en alternance au sein de l’école de cuisine Méderic et dans les cuisines du restaurant Prunier, Paris 16ème.
J’ai ensuite travaillé dans différents restaurants gastronomiques afin d’acquérir une solide expérience, dans le but d’ouvrir un jour mon propre restaurant.

adina et benjamin

Vous qui êtes parisiens comment vivez vous au quotidien votre envie d’être consom’acteurs?

On essaye de manger le plus possible local et de saison via le magasin Au Bout du Champ, Naturalia.
Nous évitons au maximum les produits industriels et transformés.
Pour le ménage nous utilisons des produits naturels tels que le bicarbonate et le vinaigre blanc.
Bref, on essaye de faire le maximum sans être des extrémistes de l’écologie.

légumes de paris

Présentez nous votre projet

Moins de transport c’est moins de pollution, tant en termes d’émission de CO2 que de polluants divers.
Consommer local est aussi un moyen de relancer les productions autour des bassins de consommation et de renforcer un maillage agricole à proximité des villes avec des créations d’emploi et une stimulation de l’économie locale.
Qui dit aliment produit localement, dit généralement aliment de saison, ce qui permet de retrouver le rythme des saisons et de renouer avec une tradition gastronomique séculaire.
Enfin, un produit local est plus frais, n’ayant pas eu à parcourir des milliers de kilomètres pour arriver sur nos étals. Il a été récolté à maturité et a plus de goût.
Le bassin parisien offrant une multitude de producteurs et d’éleveurs, il nous est apparu évident que nous pouvions travailler main dans la main en empruntant un circuit court, favorisant des produits de qualité et respectant ceux qui les font.

Ainsi, Benjamin vous préparera des bons petits plats et Adina vous accueillera dans une salle à l’ambiance chic et champêtre.

Notre objectif…

Notre projet est l’ouverture d’un restaurant locavore, équitable, raisonné et bio.
Nous utiliserons des produits provenant principalement des producteurs situés dans un rayon de 200- 250km autour de Paris, de la pêche raisonnée et/ou issus du commerce équitable.
Nous souhaitons garantir à nos clients la traçabilité de nos produits, indiquant sur la carte l’origine, tout en essayant d’avoir un maximum de produits locavores.
Aujourd’hui de plus en plus de personnes souhaitent consommer équitable. Elles veulent être des consomm’acteurs.
Nous sommes convaincus que notre restaurant saura répondre parfaitement à cette nouvelle demande et tendance qui ne fait que débuter.

concept restaurant

D’où vous est venu cette idée?

Benjamin: Suite aux différentes réflexions entendues dans les restaurants où j’ai travaillé, au sujet de la provenance des produits, du mode d’élevage etc, j’ai pu constater que de plus en plus de gens sont soucieux de savoir ce qu’il y a dans leur assiette.
Adina : Moi je suis sportive, je cours beaucoup et j’aime manger sain et respectueux de l’environnement, donc l’idée nous est venue assez rapidement d’allier fraîcheur, saisonnalité, et respect de l’environnement, des producteurs, et donc produits locavores, bio, raisonnés et équitables.

Avez vous déjà un lieu en tête? Un arrondissement? Un quartier?

Nous avons déjà trouvé le lieu, nous serons dans le 18eme arrondissements de Paris, au 151 bis rue Marcadet. Une ambiance champêtre chic et décontractée sera le maître mot.

Avez vous déjà trouvé des fournisseurs?

Benjamin : Oui beaucoup, pour le poisson nous travaillerons très certainement avec Poiscaille (pécheurs sur petit bateaux et distributeur), pour la viande se sera Lalauze qui travaille avec des éleveurs en Normandie et partout en France en élevage raisonné. Pour tout ce qui est fruits et légumes Cjuste est un fournisseur exceptionnel tant par les produits locaux que par les prix éthiques et justes.
Nous aurons des vins bio de producteurs et nous travaillerons avec Wine Republik qui regroupe des producteurs afin de faciliter les ventes auprès des restaurateurs et particuliers.
Pour tout le reste café, épices… des marques bio et équitables.

Si vous avez autre chose à ajouter:

Le projet est ambitieux et pour être honnête nous avons mis tout ce que nous avions dedans aussi bien financièrement que physiquement et mentalement, aujourd’hui il nous manque un petit plus financièrement pour offrir un restaurant au top en termes de déco, d’équipement et de produits.

Pour voir en détail leur projet, cliquez ici. N’oubliez pas de liker leur page Facebook également: Le pré d’ici.

[wysija_form id= »1″]

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *