2 ANS D’AMOUR

Le 16 mai 2015 nous fêtions nos deux ans d’amour

Vous connaissez les hasards heureux? Les coïncidences improbables? Et bien notre rencontre à choubidou et à moi rentre dans ces deux cases. Moi qui ne crois en rien à part en moi-même, je dois admettre qu’une bonne étoile l’a guidé sur mon chemin.

3 mois

Quelles étaient les chances pour qu’un Ch’ti de Cambrai rencontre une portugaise de Paris et tout cela à Valence? Très minces il faut l’admettre. C’est pourtant ce qui s’est passé alors qu’on a failli se rater, plusieurs fois. Il faut croire que les planètes étaient alignées le jour de notre rencontre. Mais laissez moi vous expliquer…

Avant toute chose, sachez que le récit qui suit n’est aucunement romancé et décrit des faits réels. Toute ressemblance avec des personnes de votre connaissance est sûrement vrai. Enfin, pour ceux qui ont l’habitude de me lire vous savez que mes articles sont en général assez longs. Celui là le sera forcément car je vais parler de mon âme sœur. Il mérite bien ça!

La rencontre

Je ne vais pas trop m’étendre sur ce chapitre car j’ai tout raconté sur le tout premier article du blog: papa et maman – la rencontre. Pour faire court, Choubidou baroudeur cambrésien, a atterri à Valence totalement par hasard, moi globe trotteuse, j’ai atterri par hasard à Valence, cela à quelques mois d’écart. Une connaissance commune nous a fait nous rencontrer. Cependant, on a failli ne jamais se voir car Bastian était sur Valence pour un CDD et comptait repartir en voyage à la fin de celui-ci. En plus, nous devions nous rencontrer lors d’une première soirée à laquelle il n’a finalement pas pu assister et lors d’une deuxième soirée où moi je n’avais aucune envie d’aller et que j’ai annulée. Heureusement, notre entremetteuse a tout fait pour m’obliger à venir. Le soir de la rencontre, le courant n’est pas vraiment passé entre nous. Néanmoins, on s’est cherché quelques semaines et le 16 mai 2013 le premier bisous était échangé. Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants…

2 mois

Notre première année

Tout est allé très vite entre nous. Encore une fois, je ne m’étendrai pas sur le sujet car je l’explique dans l’un de mes anciens articles: On fait un bébé? Nous avons emménagé ensemble au bout de deux mois et avons pris la décision de faire un bébé 7 mois plus tard. 2 mois après avoir pris la décision on attendait notre MiniNous. Pendant cette première année nous avons vécu notre amour à 300%. Toujours l’un avec l’autre, rares étaient les disputes. Nous nous sommes mutuellement soutenus lors de la séparation de ses parents et pendant ma création puis fermeture de commerce. Nous nous sommes découverts petit à petit et nous sommes trouvé de plus en plus de points communs et une vision semblable de la vie. Je lui ai fait découvrir ma banlieue parisienne et lui m’a fait découvrir son nord natal. Pour notre premier anniversaire d’amour, le 16 mai 2014, nous étions en voyage au Portugal et je souffrais de nausées horribles. J’ai eu ce jour là le plus beau cadeau qu’il pouvait m’offrir: une bague. Pas une demande en mariage, malheureusement (oui j’adorerai mais ça n’arrivera pas il a été très clair), mais tout de même un symbole de notre amour avant l’arrivée du fruit de celui ci.

bague 1 an

Notre deuxième année

Cette deuxième année d’amour a été pleine d’événements importants dans notre vie. Il y a eu bien sûr ma grossesse qui s’est déroulé à merveille mais tout de même avec quelques petites frayeurs, des nausées très désagréables et les hormones en pleine ébullition qui me faisaient douter de tout à des moments inattendus. Heureusement, Bastian est passé de CDD à CDI dans la même boite. Mes inquiétudes par rapport à notre trop petit logement se sont également apaisées lorsque mon choubidou nous a trouvé la perle rare et qu’on a acheté un joli 3 pièces avec terrasse. Enfin, nous nous sommes pacsés et même si ça n’a pas été le jour le plus romantique de ma vie, j’aime tout de même le fait d’être liée à mon chéri d’une certaine façon.

17 mois

La première partie de cette deuxième année d’amour nous a aussi beaucoup rapproché au fur et à mesure que le peu d’amis que nous nous étions faits dans la région s’éloignaient de nous. Le fait que Bastian devienne bientôt papa ne correspondait plus, selon ces « amis », à leurs sorties beuveries. Ils ne prenaient donc plus la peine de nous ou même seulement de l’inviter à boire un verre tout simplement. Nous nous sommes sentis bien seuls. Nous nous sommes un peu marché dessus. C’est pesant de n’avoir que l’autre sur qui se reposer sans pouvoir souffler séparément. Cependant, cette expérience nous a encore plus soudés. Nous nous sommes motivés et avons lancé des sorties sur un réseau social permettant de faire des rencontres amicales dans la région: On Va Sortir. Nous avons rencontré des personnes, sympathiser avec eux mais au final ça n’a pas collé. Au jour de mon accouchement, nous étions nous deux face à ce grand événement et au final ça nous convenait bien.

19 mois

Après mon accouchement notre vie a radicalement changée. Nous sommes devenus des parents avec les joies et les crises que ça implique. Bastian m’a impressionnée car dès les premiers jours de notre MiniNous d’amour il a tout fait: couches, bain, soins, il me nourrissait pendant que j’allaitais et plus tard il a donné les biberons. En plus d’être l’homme que j’attendais il était devenu le père que j’espérai pour mon enfant. Je ne peux vous expliquer à quel point mon amour pour lui s’est amplifié face à tant de tendresse paternelle.

Alors, bien sûr, il y a eu des coups de gueule, nous avons dû nous ajuster à cette nouvelle vie de parents. Notre couple a dû s’ajuster, retrouver sa place. Nous nous étions promis de ne pas nous oublier après l’arrivée de Tessa et c’est pourquoi nous avons continué de sortir et repris une vie sociale assez rapidement. Mais surtout, nous avons mis un point d’honneur à nous faire une soirée en amoureux par mois. Notre première sortie après bébé nous a fait un bien fou. Aujourd’hui, MiniNous va sur ses 6 mois (déjà!) et notre couple est toujours aussi fort et aussi soudé. Je dois avouer que les disputes ou simples petits coups de becs sont plus fréquents. C’est difficile de rester zen lorsque bébé pleure. Néanmoins, malgré ces quelques accrochages plutôt normaux et parfois même sains, je n’ai aucun doute sur l’amour que nous nous portons.

18 mois

Le 16 mai 2015 nous avons fêté nos deux ans d’amour. Notre bbsitter adorée devait venir pour 20 h et nous devions nous faire un restaurant en amoureux. Cependant, la vie de parents est pleine de rebondissements et ce soir là, MiniNous qui n’avait jamais été malade depuis sa naissance, nous a fait son premier rhume avec fièvre et tutti quanti! Nous avons donc fêté notre anniversaire en amoureux à trois! Heureusement, nous nous sommes rattrapés quelques jours plus tard.

Ode à mon choubidou

Après ces deux années de bonheur et de bonheurs, j’ai hâte de découvrir ce que cette troisième année nous réserve. Je ne vois pas de point noir à l’horizon bien au contraire. Je nous vois agrandir notre famille, profiter de chaque instant, nous aimer et nous respecter. J’adorerai prévoir un jour un mariage mais je sais que pour le moment, ce n’est pas du tout d’actualité. Ce n’est pas bien grave, mon choubidou a bien plus à offrir qu’un simple mariage.

Bastian est un homme formidable, vraiment. Au-delà du fait que c’est un chéri et un père remarquable, c’est aussi un être humain qui s’intéresse à autrui, toujours prêt à donner un coup de main.

En tant que chéri, il m’a apporté tout ce que je recherchais et que je n’avais jamais trouvé dans mes relations précédentes. Moi qui étais très jalouse et pleine de soupçons à cause de toutes les tromperies que j’avais dû affronter dans mes autres relations je suis devenue très confiante. Il a su me rassurer et ne m’a jamais donné de raison de douter de lui. Aujourd’hui, je sais que les rares fois où il sort sans moi je n’ai aucune crainte ni jalousie. C’est tellement reposant d’avoir une telle confiance et d’être tant en confiance avec son homme.

Bastian m’a également apporté la sécurité et la stabilité. Je pense d’ailleurs qu’on se l’ai apporté mutuellement. Avant notre rencontre, nous avions tous les deux pas mal  voyagé et avions du mal à nous poser très longtemps au même endroit. Nous nous sommes retrouvés sur ce point. Nous sommes devenus le foyer l’un de l’autre. Valence est notre terre d’adoption actuelle mais nous serions chez nous n’importe où tant que nous sommes ensemble. Lorsque j’ai des petits coups de mou, il me dit une phrase qui me remonte le moral de suite:

On s’en fout des autres, on s’en fout des amis, on s’en fout de la famille, notre famille c’est nous trois, rien ne compte plus que ça.

20 mois

Ce que j’aime chez lui, aussi, c’est que lorsque nous nous prenons la tête, nous ne restons jamais longtemps fâchés. L’un ou l’autre reviens et enclenche la discussion. Nous reparlons alors de ce qui n’allait pas et trouvons des solutions ensemble. En ce point, il a su m’apaiser. Moi qui suis toujours énervée contre quelque chose ou quelqu’un, qui suis souvent la seule à « aller au combat » quand quelque chose cloche alors que les autres préfèrent se taire et subir, j’ai appris grâce à lui à mettre de l’eau dans mon vin. Je réfléchis plus avant d’agir et quand j’ai un doute c’est vers lui que je me tourne. Moi qui étais très cash envers mes amis, qui n’étais jamais hypocrite quitte à être maladroite et parfois même trop directe, je lui ai souvent posé cette question: « j’ai écris ce texto pour machin-bidule est ce que je lui envoi ou c’est trop cash? ». Il m’a souvent répondu de changer et d’adoucir mes mots et plusieurs textos ne sont jamais partis, sauvant sûrement certaines amitiés.

Parfois je me plains qu’il n’anticipe pas assez mes besoins et désirs (et oui je reste une femme, donc chiante et ambivalente!) mais parfois il me surprend et fait exactement ou même plus que je n’aurai espéré en me surprenant. Encore aujourd’hui, il arrive à me surprendre en laissant un petit mot dans la boite aux lettres juste pour me dire qu’il me trouve jolie. Ou il rentre avec THE cadeau dont j’avais besoin: un soin pour le visage et un massage à l’institut de beauté.

Enfin, ce que j’aime le plus chez lui c’est qu’il m’aime comme je suis avec mes qualités et mes défauts. Même quand moi je ne m’aime pas lui continu de me trouver belle. Quand je ne me sens plus désirable, suite à ma grossesse et aux changements de mon corps, lui me désire toujours et me le montre. Quand je doute de mes capacités de maman, il me dit à quel point je suis une bonne maman et qu’il est heureux que notre fille soit tant aimée.

J’aime tout de lui. Son corps, son visage, son regard, son sourire, ses rires, ses gamineries, son côté mâle, son côté doux, son âme, sa personnalité, sa paternité et tout l’amour qu’il me donne.

Je suis chanceuse de l’avoir trouvé. Je suis consciente de la chance que j’ai et je ferai tout pour conserver et apprécier tout ce bonheur.

20150531_110742

[wysija_form id= »1″]

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

6 réflexions au sujet de « 2 ANS D’AMOUR »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *