VACCINS LE DILEMME

Depuis toujours j’entends parler de polémiques autour des vaccins. En devenant maman, je savais que ça allait devenir une des nombreuses prises de têtes, questionnements et au final culpabilisation peut importe la décision que je prendrais. J’ai donc décidé de m’informer et de voir tous les avis pour finalement avoir le mien.

Les obligations

Vacciner son enfant et soi-même est obligatoire en France. Cependant, il existe des vaccins obligatoires et d’autres recommandés. A vous de les connaître et de choisir ceux que vous souhaitez ou non. Pour vous aider, vous trouverez ci-dessous la liste faite par la sécurité sociale:

« Les vaccins obligatoires et recommandés » par la Sécu

Des parents ont refusé de faire vacciner leur enfant car ils estiment que dans les vaccins proposés il y également des produits non obligatoires. Par exemple, l’Infanrix vaccine contre la diphtérie, polio, tétanos qui sont obligatoires mais aussi contre l’hépatite B qui n’est que recommandé. Cependant, après que leur soit proposé des vaccins avec uniquement les produits obligatoires ils ont également refusé.

« L’obligation de vacciner ses enfants remise en cause » par paroles de mamans

Le Code de la santé publique prévoit une peine de six mois d’emprisonnement et 3 750€ d’amende pour toute personne qui refuserait de se soumettre à la vaccination obligatoire.

« La vaccination obligatoire réaffirmée par le conseil institutionnel » par Côté famille

Après délibération, ces parents n’ont pas eu gain de cause.

Les contre

Ce qui est le plus souvent reproché aux vaccins est leur effets secondaires souvent plus graves que les maladies contre lesquelles ils protègent. Cependant, ces effets secondaires, bien qu’existants sont extrêmement rares. Vous pourrez d’ailleurs lire dans les articles suivants que lorsque malheur il y a après une vaccination, il est le plus souvent dû à une erreur médicale de surdosage, de mauvais âge d’administration voir même de date de péremption.

« 3 élèves dans le coma suite à une vaccination » par Direct Info

 » Un nourrisson décède après l’injection de 8 vaccins » par l’initiative Citoyenne

Il n’y a vraiment que le vaccin contre la gastro qui reste polémique.

« Vaccins contre la gastro: des complications graves et parfois mortelles » par Doctissimo

Résultat : Alors que la gastro-entérite à rotavirus a une faible morbidité et une mortalité quasi nulle en France, cet avis devrait entraîner la fin de la recommandation de ce vaccin à tous les nourrissons de moins de 6 mois. L’ANSM précise que « le Haut Conseil de la santé publique  (HCSP) a prévu de réexaminer dans les prochains jours ses recommandations relatives à la vaccination des nourrissons contre les infections à rotavirus« . En attendant, l’ANSM décide de ne plus recommander le vaccin et, selon une personne proche du dossier citée par le Canard Enchaîné, devant toutes ces embrouilles (y compris l’existence de possibles conflits d’intérêt entre les membres des études de ces vaccins et les laboratoires qui les produisent), « la décision de remboursement doit tomber dans les prochains jours, et ce sera non« .

Les pour

Le pédiatre Carlos Gonzalez, auteur du livre « Défendre les vaccins », un défenseur de la parentalité naturelle plaide la cause des vaccins. Et je dois avouer que son témoignage m’a touchée et influencée. C’est un pédiatre très reconnu pour son livre « Mon enfant ne mange pas ».

« Les vaccins chez l’enfant » par bébé et mamans

Il explique que les effets secondaires sont très rares. Cependant, des propos nuancés et obligatoires sur les notices sont moins poignants (exemple: possibilité de réaction allergique) que les propos radicaux sur internet (exemple: tel vaccin cause l’autisme). Il rappelle également que la rougeole est une maladie grave, beaucoup plus dangereuse que certains effets secondaires du vaccin. De plus, pour les parents qui refusent de faire vacciner leur enfant sous prétexte que la maladie n’existe plus dans notre pays, ils ne peuvent brandir cet argument que si plus de 95% de la population est vaccinée. Enfin, le tétanos n’est pas contagieux et peut s’attraper encore aujourd’hui partout, via une petite plaie.

Nos choix pour MiniNous

J’avoue avoir suivi les conseils des pédiatres les premiers mois de vie de MiniNous. Je lui ai donc fait faire ses premiers vaccins obligatoires à 2 mois comme conseillé. C’est bien plus tard que je me suis rendue compte que les vaccins contenaient plus que « l’obligatoire ». Voici la description:

Infanrix: diphtérie tétanos poliomyélite  – obligatoire (fait à 2 et 4 mois)

Infanrix: hépatie b, coqueluche haemophilus influenzae b – recommandé (fait à 2 et 4 mois)

Prévenar: vaccination contre les infections invasives à pneumocoque – recommandé (fait à 2 et 4 mois)

Après ces deux vaccinations MiniNous a eu la chance de n’avoir aucun symptôme ni effet secondaire, pas même une fièvre.

BCG

Comme je suis portugaise et que nous allions au Portugal rendre visite à ma famille au mois de mai, il m’a été fortement recommandé de lui donner le BCG. En effet, ce vaccin bien que n’étant plus obligatoire en France à part dans des cas précis, est tout de même recommandé. Surtout si on voyage avec bébé dans un pays où la tuberculose existe encore. J’ai été très étonnée d’apprendre que le Portugal en faisait partie. On m’a proposé de le faire dès ses premiers jours de vie à la maternité mais nous n’avons trouvé le vaccin nulle part. Il nous aura fallu 3 mois pour le trouver malgré la pénurie.

« La pénurie des vaccins devrait durer jusqu’à fin 2015 » par Magic Maman

Suite au BCG, MiniNous a eu une rougeur pendant quelques semaines. Par la suite, elle s’est transformée en petite plaie purulente, ce qui est normal. 3 mois plus tard, il y a encore une croûte qui se renouvelle après chaque bain. Tout ceci est normal et finira par faire une petite cicatrice sur le bras que j’ai moi-même.

bcg

ROR

A ce jour ( mars 2017 soit 27 mois pour MiniNous), nous ne l’avons pas encore fait. Je sais qu’il est recommandé mais il reste encore de nombreuses interrogations. A priori, même en étant vacciné on est pas complètement protégé. De plus, les effets secondaires semblent nombreux et assez compliqués. C’est surtout la menace d’autisme qui m’inquiète le plus. Je vous laisse lire cet article:

Initiative citoyenne – Bénéfices et risques du vaccin ROR

Concernant les autres vaccins, je ne souhaite pas les faire.

Conclusion sur les vaccins

Je reste convaincue que les vaccins sont un moindre mal par rapport aux maladies contres lesquelles ils protègent nos enfants. Néanmoins, je comprends tout à fait l’inquiétude et le refus de certains parents.

Les effets secondaires graves existent mais ils restent très rares. Tout comme pour le paracétamol, l’aspirine ou tout autre médicament, même les plantes utilisées pour se soigner!

Ces maladies ont tué des centaines, des milliers d’enfants au cours des derniers siècles et sévissent encore dans certains pays. Bien que je sois totalement dans le concept du maternage, du bio, du nature et que j’évite un maximum de médicamenter inutilement mon bébé, j’estime que nous sommes chanceux de bénéficier des avancées médicales actuelles.

Cela reste mon avis personnel et je suis ouverte à tout autre point de vue. N’hésitez pas à me donner le vôtre!

vaccins 4 mois


Mon premier livre à paraître le 7 avril et déjà en précommande!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

3 réflexions sur « VACCINS LE DILEMME »

  1. Tout a fait d’accord avec toi concernant les vaccins. Les miens ont fait l’infarix hexa (qui pose beaucoup de problème pour certains). Même si il y a beaucoup de rumeurs concernant les conséquences du vaccin hépatite B, si plus tard ils doivent faire un métier dans la santé, ils seront immunisés et tant mieux.
    Après le ROR, nous allons attendre un peu et prendre du recul sur ce vaccin (beaucoup de cas inquiétants) et pareil que le BCG . Je préfère faire juste les obligatoire.

    Par contre je ne sais pas si tu as regardé mais BCG, ROR devenus introuvables dans les pharmacies. Même l’infarix quinta (sans l’hépatite b) et le dtp ne sont plus fabriqués. N’y aurait il pas plutôt une histoire commerciale ou de la vente forcée pour les parents ?

  2. perso je n’ai fait que les vaccins obligatoires, en faisant attention à donner « le moins pire ».
    sachez qu’il existe de l’homéopathie pour atténuer les effets des vaccins, et de drainer les cochoneries (style aluminium) qu’il y a à l’intérieur.
    je vous conseille de chercher sur le net pour avoir plus d’infos à ce sujet (tapez « isothérapie homéopathique ») 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *