AUJOURD’HUI J’AI PLEURÉ CHEZ LECLERC

Retrouvez cet article sur le nouveau blog: Le Zéro Déchet Facile.com

Cet article a été mis à jour et j’ai répondu aux commentaires les plus récurrents dans une FAQ.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

70 réflexions au sujet de « AUJOURD’HUI J’AI PLEURÉ CHEZ LECLERC »

  1. BRAVO!!!!
    Tu ne t’es pas laissé faire!!!
    Franchement je suis extrêmement choquée par ton histoire!
    Je n’ai jamais eu de refus et je n’ose même pas imaginer si j’en avais un! Je pars tellement au quart de tour! lol
    Tu as eu parfaitement raison d’apporter les arguments éco de l’enseigne! D’autant qu’effectivement il n’y a rien, juridiquement, qui nous empêche d’utiliser des « tup » plutot que leur papier!
    D’ailleurs Zero Waste France en avait parlé une fois! Il faudrait fouiller sur le site … ce doit être notifié quelque part!
    Sinon que chaque magasin fasse une décharge … afin d’éviter tout problème de procédure et surtout se rassurer!

    Allez courage!! 🙂

    1. Merci, moi aussi normalement je pars au quart de tour mais la j etais tellement blessee que j ai prefere le faire dans les regled de l art

    2. euuu ouais alors la démarche est bien, par contre en faire tout un plat et se mettre a pleurer je trouve sa profondément faible de la part de la dame qui vient acheter son poulet.
      et plutôt minable que de le faire tourner sur la toile en se postant en tant que victime ….

      c’est pas en faisant nos « victimes » qu’on fera avancer les choses.
      c’est pas en répondant « j’ai pas de poubelles » qu’on fera avancer les choses, au contraire perdre 5min devant 5 clients pour faire la « lesson » au boucher grincheux en lui faisant comprendre que son agressivité n’a d’égal que son ignorance et sa bêtise et que bien malgré lui il n’est jamais qu’un sous produits du citoyen moyen… et que vous en revanche vous faites l’effort d’essayer de changer les choses…
      et la devant 5 clients qu’est ce qu’il va répondre cet abrutis …?

      je sais par expérience que ce genre de bonhomme se rend ridicule tout seul si on pousse la conversation habillement…

      par contre j’aurai été derrière j’aurai pris la défense de la dame contre le boucher c’est clair..
      et arrêtez de faire votre victime sa fait vraiment pitié …

      en revanche votre démarche est admirable, et nous devrions être beaucoup plus a faire comme vous !!!!

  2. Bravo bravo Bravo ! Tu as eu le dernier mot et surtout tu as parlé et fais parlé de ta démarche ! Je comprends tout à fait que tu te sois sentie humiliée devant tout le monde et j’aurais certainement été au bord des larmes également à ta place, mais dis toi bien qu’en te critiquant à ses clients, il fait parler du zéro déchet, et ça c’est positif 🙂
    Bisous Monica

  3. Bonjour,

    J’ai découvert ton blog il y a peu et je l’aime beaucoup, je pense que c’est la première fois que je laisse un commentaire, mais là, j’ai juste envie de te dire à quel point je suis heureuse que tu sois tout de même allez au bout 🙂 Je suis tellement tellement désolée que ça se soit passé de cette façon… Je suis également dans cette démarche de réduire mes déchets, et mon fiancé est cadre dans un Leclerc depuis une quinzaine d’années, et malgré ça, le message ne passe pas… J’utilise des sacs en tissus pour mes fruits et légumes, et mon homme leur a donc demandé s’ils pouvaient mettre en place un système pour que les gens puissent venir avec leurs propres sacs « Ah on c’est pas possible, mais pour ta femme pas de problème parce qu’on la connait » u_u Oui mais bon, mon but c’est de réduire LES déchets, pas forcément seulement les miens… Du coup, même si mon chéri y travaille (et vraiment c’est important pour lui qu’on aille faire nos courses là-bas) j’achète mes fruits et légumes chez un primeur qui se fiche de mes contenants tant que j’achète ^^ ! Je sais bien que je ne change rien à leur chiffre d’affaire, mais je me dis que si de plus en plus de gens entre dans cette démarches, ils devront bien finir par s’adapter, j’espère…
    Bon courage et bonne continuation 🙂

    1. oh merci pour ton gentil commentaire! C’est fou que même un cadre chez Leclerc ne puisse pas faire passer des idées concrètes et utiles!

  4. Et bien !! C’est assez hallucinant cette réaction effectivement, alors qu’un simple coup de fil a son responsable pour avoir le feu vert (ou non d’ailleurs) aurait réglé les choses en quelques secondes sans scandale.

    Félicitations de lui avoir tenu tête de façon intelligente en contactant le responsable. Clap clap !

    Perso je lui aurais envoyé le poulet a la tronche de colère !!

    Par contre je ne connais pas les e-tickets !?! Ça m’intrigue !!!! 🙂

    1. MErci 😉 Les e-tickets te permettent de ne pas avoir de ticket de caisse mais de les recevoir directement sur ta boite mail. Pour le demander tu dois simplement te déplacer à l’accueil de ton Leclerc avec ta carte de fidélité. C’est fait en 30 secondes. Par contre, il ne faut pas oublier de les effacer régulièrement de ta boite mail sinon c’est de la pollution informatique 😉

        1. Oui tout les leclercs. S il y a une erreur tu devra revenir avec ta carte leclerc pour que l accueil puisse acceder au ticket. J avoue ne jamais faire tres attention aux erreurs s il y en a…

  5. Moi je vais chez Carrefour Market.
    Pour la charcuterie à la coupe, une dame très gentille me le met dans mon Tupp. Son collègue est hyper retissant et quand elle n’est pas là il ne me sert pas. Il va la chercher!!!
    Moi ça m’est égale. En plus, elle est partie et elle a bien briffé sa remplaçante pour qu’elle me le fasse aussi…
    En tous cas bravo à toi, tu as bien fait d’insister!

    1. ah t’as de la chance! Je pense que comme pour tout c’est une question de personne. Selon la personne à qui tu as à faire tu as plus ou moins de chance de te faire rembarrer. C’est pour ça que les commerçants de quartier sont souvent plus à l’écoute qu’en super marché

  6. Bravo !
    Il n’y a aucune raison sanitaire ou autre qu’ils ne puisse pas … en tout cas rien dans les lois !
    Mais le pire est effectivement d’être servi par un c… s’il n’aime pas son boulot, il change, il n’a pas à s’en prendre aux clients de la sorte !
    Bravo !

  7. Je suis un peu perplexe. je ne suis pas une adepte du zéro déchet. Chez moi c’est plus zéro temps gaché, je ne suis pas écologiste mais ayant vu quelques reportages, chez moi le sans emballages c’est plus une affaire d’argent que d’écologie (quoi que quand on prends le bio sans emballage, je veux même pas voir la facture).
    Ta démarche était honorable, tes principes aussi et je te félicite.

    Malheureusement, « taper un scandale » au rayon boucherie parce qu’il refuse des tupp, perso je l’aurai pas fais. Certes, le boucher a été impoli mais en même temps tu l’as provoqués.
    C’est vrai que les tupp ne sont illégale en rien mais là tu as risqué la place d’un boucher qui travaille certainement depuis des années. On est pas tous écolo même les magasins. Ce que tu risques c’est que plus personne ne te serve parce que même moi si j’étais derrière la caisse, c’est pas la planète qui compte mais mon porte feuille. donc plus je vais vite plus je suis rentable.

    Sur ce continu tes démarches, très peu le font

    1. J’entends ce que tu dis même si je ne suis pas d’accord sur tout. Par contre je n’aime vraiment pas le terme que tu as utilisé « taper un scandale ». Je n’ai pas tapé un scandale je me suis défendue face à des remarques désobligeantes qu’elles soient faites par le boucher ou par un autre client je me serai défendue de la même façon. Je ne pense pas avoir provoqué cette personne au contraire je lui ai simplement parlé expliqué et questionné, c’est lui qui s’est emballé de suite. Si en tant que consommateur on a plus le droit de se renseigner sans être taxer de fouteur de trouble on a un gros problème! Enfin, comme expliqué dans mon article, j’en veux à cette personne pour son jugement et sa moquerie à mon encontre et pour cela je ne regrette pas d’être aller voir la hierarchie, par contre je ne me serai jamais permise de le faire simplement pour une question de tupperware. Je respecte trop les gens qui bossent, qu’ils soient polis ou pas.
      Voilà, je voulais répondre à ces points spécifiques mais je comprends tout à fait ton point de vue et le respecte! Merci d’avoir pris le temps de le donner.

      1. Monica tu es bien patiente…
        Le boucher est payé pour servir des clients, non pour les juger. Même avec 30 ans d’expérience on a le droit de réfléchir, de se renseigner, d’écouter, d’évoluer. C’est aussi ça travailler, pas juste encaisser un chèque en fin de mois.
        Et si personne ne cherche à faire évoluer le monde, et bien rien ne changera. La facilité est certes plus simple mais on sait où ça va nous mener.
        Ce qui a mis son poste en péril c’est le fait de s’être moquée d’une cliente, pas d’avoir refusé le tupperware. Je trouve ça très irrespectueux de qualifier ça de « taper un scandale ». Quand tout le monde fera le dos rond pour ne pas faire de vague on sera les esclaves des grandes entreprises, du marché, des hausses de partout, des choix peu éclairés à visée de gros profit ? Mais on aura fait chier personne alors tout ira bien… Pauvre monde sans convictions et sans espoir pour la suite.
        Je ne suis pas une pro du sans déchêt, mais je m’y intéresse et j’y réfléchis, je fais aussi d’autres choses à coté pour limiter ma consommation. Je n’impose pas aux autres mon mode de pensée. Par contre les commerçants sont là pour répondre à la demande du client, la moindre des choses c’est de l’écouter, surtout que cette demande n’est pas déraisonnable, ça le sort juste de sa routine.

        1. Merci maud. C est vrai que certains commentaires me blessent un peu mais je ne suis pas la pour m embrouiller avec les gens. Je m explique, soit ils comprennent et tant mieux soit ils ne comprennent pas et je ne les oblige pas a me lire… c est difficile de repondre calmement parfois mais je dois le faire pour montrer ma bonne fois et pour prouver que je ne suis pas la pour « taper un scandale » comme certains le disent. En tout cas merci beaucoup pour ton com ca me fait du bien d etre soutenue!

  8. Félicitations !!! Moi qui trouvait que les tup étaient un peu trop extrémistes pour moi et qui hésitait à me lancer, j’ai presque envie de le faire, juste pour expliquer la démarche à mon super marché ! Mais un défi à la fois 😉

    1. lol je te comprends! la première fois ca a été très dur de me lancer. J’ai d’abord demander si c’était possible et on m’a répondu que non. Ensuite, j’ai simplement ramener mon tup et la personne était tellement étonnée qu’elle m’a servie sans poser de question. La troisième fois c’était celle-là, donc tu vois ça marche quand même assez souvent!

  9. Félicitation pour votre réaction. Beaucoup n’aurait pas eu le cran d’aller jusqu’au bout et d’affronter le boucher de visu avec l’appui de son supérieur.

    Une grande enseigne ne s’adonne rarement à l’écologie si ce n’est pour répondre à la demande « verte » qui ne fait qu’augmenter.

    PS : je me suis permis de relayer votre billet sur la page Facebook de Nature Obsession car votre témoignage me touche beaucoup. Bon courage pour la suite de vos défis zéros déchets

  10. Bravo Monica,
    Tu as du passer un sale moment. Voilà pourquoi je ne vais plus dans les supermarchés que pour acheter le strict minimum que je ne trouves pas ailleurs !!! dont le PQ et un morceau d’emmental. J’ai essayé au supermarché les mousquetaires près de chez moi. La vendeuse de fromage m’a regardé comme si j’étais une extraterrestre. Je prends mon emmental au rayon libre service, au moins je n’ai qu’un film plastique sinon, c’était plastique, papier et bourse plastique.
    Je projette toutefois d’écrire au directeur du magasin rien que pour voir sa réponse …

    1. Merci 😉 et oui tu devrais lui écrire. Après tout nous sommes consommateurs, nous devons dire aux grandes surfaces ce que nous attendons d’eux!

  11. Vraiment énervant comme expérience :/ Il en faut de la volonté pour faire bouger les lignes. Je pense que le problème vient surtout du fait d’acheter en grande distribution. Un supermarché, ce n’est qu’une grosse machine à vendre avec ses procédures bien huilées imposées aux salariés qui doivent juste exécuter et à qui on ne laisse que très peu de marge de manoeuvre. Ce n’est pas pour défendre ce rustre que je dis cela mais juste pour pointer du doigt le fait que le zéro déchet est un peu contradictoire avec le fait d’aller en supermarché. Il faut vraiment privilégier les petits commerçants et les marchés qui sont beaucoup plus libres dans leur façon de travailler et donc plus ouverts à ce genre de démarche.
    Bon courage 😉

    1. oui je suis tout à fait d’accord avec la nécessité d’aller dans les petits commerces mais pour une débutante comme moi dans le monde du zéro déchet, ça reste tout de même plus évident de faire mes courses au même endroit. Après, comme je l’ai dit, je vais au marché pour les fruits et légumes mais le reste (viande, poisson) reste très cher. Néanmoins, ce matin je suis allée pour la première fois dans une fromagerie et j’ai adoré l’expérience. Aucun soucis avec tup et la dame hyper agréable et de bon conseil. Le prix un peu plus élevé mais des produits de qualité et non emballés 😉

  12. Je ne vois pas en quoi le boucher vous a humilié. A la lecture, je dirais que c’est plutôt vous qui l’avez agressé. Si vous ne vouliez pas de la viande emballée il suffisait de partir, sans imposer aux autres vos principes et faire un scandale dans le magasin …

    1. Comme je lai expliqué ce nest pas le refus qui ma blessée cest le faot qu ilnse soit moqué du fait que je nai pas de poubelles chez moi. Peut etre l ai je mal décri dans mon article mais il a vraiment moqué ma facon de vivre face a moi face a d autres clients et encore derriere mon dos alors que jentendais encore. C est cela qui m a blessée. Peut etre ne le comprenez vous pas maos c est comme cela que je l ao ressenti. S il avait simplement refusé sans tout de suite s enerver je serai repartie comme je suis venue, souriante

  13. Courage, comme le dit mrM tu fais partie des « acteurs de transition » !
    Les commentaires negatifs sont inevitables, les gens ayant peur du changement, ca veut simplement dire que tu les touches.
    Tant que ca reste en proportions limitees, il faut le prendre comme ca et presque s’en feliciter !!
    Cependant je pense qu’il ne faut pas hesiter a prendre le temps pour partager tes idees. Ce n’est que mon avis, mais quelques chiffres percutant surmontes d’un argumentaire court et un peu prepare auraient pu faire reflechir meme le boucher grincheux ! Indirectement tu touches aussi les clients qui font la queue derriere toi !

    Je ne suis pas (encore?) un adepte du 0 dechet, mais je suis recemment devenu vg (d’abord pour les ravages environnementaux que causent l’exploitation animale industrielle) et je connais un peu cette incomprehension, voire cette condescendance que certains ont, meme les proches. Mais peu importe ! Il faut etre au dessus de ca (facile a dire!) et etre fier(e) de son combat !!

    Un grand merci a toi pour ton engagement
    (et du coup la prochaine fois, plus de viande ? 🙂 )

    1. Lol charles! C est un de mes objectifs pour l année: diminuer ma conso de viande mais ce que c est dur quand on y est habitué depuis toujours! En tout cas merci beaucoup pour ton com de soutien 🙂

  14. Hello monica.. J’ai l’impression de lire ce que j’ai (un peu) vécu dernièrement chez car… four… j’étais au rayon fromage a la coupe et j’ai simplement posé la question pour savoir s’ils pourraient me servir dans mes propres contenants.. un peu surprise la (jeune) vendeuse m’a regardé un peu bizarrement mais bon. .. elle m’a dit « attendez je vais demander à mon responsable. . » qui se trouvait avec son collègue du rayon boucherie. .. bref. . Elle y va. . Je les regarde de loin à quelques dizaines de mètres de moi. .. et vu la tronche qu’ils ont fait en lui répondant et en me regardant en même temps. .. J’ai compris. .. réponse : »faire la tare ça dérégle leur balance et vs comprenez ça va faire des erreurs de caisse en fin de journée. ..bla… bla. .. » et ce malgré mes arguments que ça peut LEUR faire faire des économies aussi. . Je n’ai pas dit que je n’avais pas de poubelle (comme B Johnson) parce que je trouve que c’est un peu gros comme argument. .. Mais en tout cas. . J’appelle ça de la Mauvaise volonté. .
    Le coup du poulet. . Je l’ai vécu aussi. . Et aussi avec les tranches de jambon à la coupe.. chez A..chan cette fois. . Avec le sac plastoc OBLIGATOIRE a la fin. ..Parce que… »on n’a pas de machine à souder. ….. » 🙁
    Donc. .. pour résumer. ..Rome ne s’est pas faite en 1 jour. … Je crois qu’on est sur la bonne voie. ..

    1. Ralala, malheureusement ça ne m’étonne même pas! Néanmoins, ils vont finir par voir de plus en plus de personnes faire ce genre de demande et vont devoir s’adapter.

  15. Monica
    Si vous voulez être écologique la première choses à faire c’est de ne plus consommer de produits d’origine animale car il faut 15 kg de céréales et 15500 l d’eau pour produire 1 kg de bœuf et l’élevage est plus polluant que tous les modes de transport réunis, alors les déchets c’est dérisoire à côté de l’élevage intensif.´même impact pour fromage et produits laitiers.
    Regarder le film « cowspiracy »tout y est

    1. Tout à fait, comme je l’ai déjà répondu à plusieurs reprises: je suis en tout début de démarche, je commence petit à petit pour ne pas me décourager mais la diminution (voir dans l’idéal) la suppression de viande dans mes menus reste un de mes objectifs pour l’année à venir! 🙂

  16. Quand on sais l’incroyable gâchis d’eau et de ressources végétales que représente la viande et/ou les produits laitiers, je ne suis pas sûre que le plus gros problème des rayons que tu mentionne soit les emballages.

    1. Tout à fait, comme je l’ai déjà répondu à plusieurs reprises: je suis en tout début de démarche, je commence petit à petit pour ne pas me décourager mais la diminution (voir dans l’idéal) la suppression de viande dans mes menus reste un de mes objectifs pour l’année à venir! 🙂

  17. J’ai un peu de mal à comprendre… Tu es visiblement sensibilisée aux problèmes de pollution et de destruction de la planète et pourtant tu achètes et consommes des animaux morts. Leur élevage est pourtant une des choses les plus polluante au monde.

    S’intéresser à l’écologie sans être végétalien me semble assez contre productif.

    Par contre il est vrai que ce dépeceur ferait bien d’apprendre la politesse et le respect. Mais je doute qu’une personne incapable de voir de problème au fait de travailler les mains dans le sang sache ce que ça veut dire.
    Je ne suis pas très objective, hein 😉 Mais on ne m’enlèvera pas de l’idée qu’une bonne personne ne peut pas faire ce boulot toute sa vie sans jamais se poser de question sur la moralité de ce qu’elle fait.

    1. Je comprends ton point de vue mais comme je mai deja dit dans dautres com je suis toute debutante dans ce concept et jy vais petit a petit pour ne pas me decourager trop vite. Je te rassure c est dans mes objectifs de lannée d au moins reduire ma conso de viande

  18. Félicitations, Monica, pour ce courage et cette détermination malgré le mauvais moment passé.
    Rappelons-nous que nous sommes des clients et que nous entrons dans les magasins pour choisir notre marchandise, que c’est un service rendu moyennant paiement. Les grandes surfaces semblent oublier cela au nom du profit à tout prix.
    Consommez, consommez : 1 + 2 gratuits, 120 % de réduction sur les étiquettes jaunes si vous prenez le machin en promotion.
    Nos armoires se remplissent et nous rassurent.
    Zero-déchet, au-delà du surplus d’emballage, c’est aussi ne consommer que ce dont nous avons besoin.
    Demander n’est pas agresser. Un refus argumenté peut se faire avec le sourire. Il n’est pas simple de changer ses comportements, autant pour l’acheteur que pour le vendeur.
    Encore bravo pour ce morceau de courage.

  19. Alors là chapeau! J’ai vécu la même chose en martinique quand on a refusé de me mettre mon formage dans mon emballage. Pour l’hygiène aussi! J’ai rechigné mais fini par accepter qu’elle me le mette dans du papier (qui au final était plastifié 🙁 ). Après coup je me suis dit que la prochaine fois, je préciserai que le plastique contient des produits toxiques et que je considère que pour ma sécurité, je préfère avoir mon formage dans mon emballage à moi plutôt que dans du plastique. Question d’hygiène! Bravo pour avoir tenu tête et pour en sortir humble et bienfaisante!

    1. Merci! Justement le boucher m’avais répondu que son papier je pouvais le recycler, je lui ai répondu que non car il était doublé en plastique. Bien entendu, il n’a rien voulu entendre…

  20. Alors là vraiment un très grand BRAVO ! Clap clap clap ! Je t’applaudis car tu le mérites ! Avoir tenu tête c’est très louable de ta part et je ne vois pas en quoi tu as « taper un scandale ». J’aimerais beaucoup parvenir à un stade de déchets au plus proche de zéro. Hélas mon compagnon (bien que formidable) n’est pas d’accord avec ce type de pratiques (problème d’hygiène selon lui, même si perso j’ai plus confiance dans mon tup que j’ai lavé moi-même plutôt que dans leur papiers qui ont peut-être traîné je ne sais où dans un dépôt…) J’espère vraiment qu’un jour le vrac sera disponible partout et que plus personne ne nous regardera comme des bêtes curieuses parce qu’on vient avec nos tups, nos sacs en tissu ou parce qu’on mange des orties et des fleurs qu’on a ramassé en pleine nature 🙂
    Sur ce je te souhaite une superbe fin de soirée et te souhaite de ne plus jamais revivre ça. Plein de bisous !

  21. A vrai dire, je n’avais pas imaginé qu’on pouvait apporter ses propres tupperware pour les faire remplir : je suis trrrès loin du zéro déchet mais c’est une excellente idée !!! ceci dit, ce n’est pas moi qui fait les courses alors je doute qu’on suive cette démarche dans les mois à venir… en plus, dans notre supermarché, il n’y a pas de rayon « à la coupe », tout est déjà pré-emballé. Du coup, c’est pas vraiment faisable (lol, je m’imagine en train d’arracher l’emballage, de le jeter par terre et de mettre le steack dans mon tup’ au milieu du rayon 😉
    Néanmoins, je promets d’y penser la prochaine fois que j’irai chez le boucher ou le poissonnier du quartier !!!
    Sinon, je voulais juste dire que ce que j’apprécie le plus dans cette démarche, c’est le questionnement de nos usages et notre attitude (passive) vis-à-vis des codes de la consommation de masse et du marketing imposé. Bref, bravo pour ta ténacité !!! Merci de questionner nos comportements et d’engager le changement 😉

  22. Bonjour, tout d’abord je voulais vous féliciter pour votre démarche , je pense également l’entreprendre ( et il est vrai que c’est urgent de le faire tous ! )
    Mais ne seriez vous pas + « tranquille » d’allez acheter votre viande sur le marché où vous allez également faire vos courses ou dans une coop bio, dans une AMAP ou une « Ruche » ? Là ou l’ industrie n’a pas pris le pas sur le « bon sens ». Je pense que cela est + en accord avec vos principes, et je ne parle pas des élevages où proviennent ces bêtes.
    Réfléchissez-y je pense que cela vaut vraiment le coup, car pas forcément + cher , ça dépend de ce que l’on prend. Et si vous êtes obligée d’aller chez leclerc , allez y pour les produits secs ;).
    Je vous félicite de nouveau pour tous les efforts que vous faites pour la planète , c’est remarquable !

    1. bonjour et merci pour votre com!
      Je vais deja chez des commercants de quartier, marché etc mais ce jour là j’avais besoins d’autres produits et j’en ai profité pour tout faire au même endroit…j’éviterai à l’avenir!

  23. Que dire de cette attitude ? Si globalement j’approuve votre démarche éco-responsable, humainement je trouve votre témoignage limite et les commentaires condescendants qui s’ensuivent douteux.

    Vous critiquez le fait qu’il ait commenté votre mode de vie publiquement ? Vous faites de même à plus grande échelle (le web porte et n’oublie pas) en pire (puisque vous évoquez son professionnalisme et qu’il est dès l’abord « grincheux »), anonyme et auprès de votre coterie qui enrage sur la base de votre seul témoignage et sans oser porter de réelle contradiction. On a vu mieux.

    Certains abondent en considérant anormal qu’on puisse vous refuser ce droit à l’emballage. Pour mémoire avant que vous ne soyez passé en caisse vos achats ne vous appartiennent pas. Si votre carte bleue bloque ou que vous changez d’avis ? le magasin devrait compromettre sa démarche qualité ou son chiffre d’affaire ?

    Vous dites être dans votre bon droit. Je ne suis pas juriste mais légifrance + emballage dans le code de la consommation remontent 14 articles donc 2-3 me laissent penser que vous n’êtes pas dans votre bon droit justement. Par exemple l’Article L211-4 prévoit que le vendeur « répond également des défauts de conformité résultant de l’emballage » je me garderai de l’interpréter au-delà mais d’où vous viennent vos certitudes ? pour mémoire « quand on ne sait pas de quoi on parle on en parle pas » ?

    Les grands combats mériteraient de tolérer de petites blessures, surtout d’ego. Vos idées sont méritantes, tant pis si tout le monde n’adhère pas encore, laissez les gens y venir par l’exemple et les valeurs de la démarche, pas par les plaintes ou le lynchage. en l’occurrence vous avez vécu loin du martyre.

    Encore une fois j’approuve votre démarche, vous avez le droit au respect et à l’écoute, tout vendeur devrait se rappeler ses devoirs vis à vis de son client et de la planète mais, vraiment, votre billet ne passe pas (encore que je l’imagine écris à chaud contrairement aux commentaires, qui passent encore moins).

    En vous souhaitant, amicalement, plus de fortitude et de chance avec vos vendeurs à l’avenir.

    Clément

    1. Bonjour et merci pour votre commentaire.
      il est vrai que sur mon blog les commentaires vont dans mon sens et j apprecie le soutien que j ai recu.
      neanmoins j ai été enormement critiquee suite au partage de mr mondialisation sur differents points sur lesquels j ai pris le temps de repondre, de m expliquer, de concorder ou de déconvenir.

      Votre commentaire me permet d ajouter encore une precision et je vous en remercie: ce que vous ditesnpar rapport au bon droit est exacte, apres avoir verifié le contenant m appartenant j ai lanresponsabilité de son hygiene, l enseigne ne serait donc tenue responsable si intoxication il y avait. Ils avaient la possibilité légale de l accepter mais l obligation. Cependant, je me suis mal exprimée lorsque je parle de bon droite c est dans le sens de demander a ce que ce monsieur appelle son responsable pour verifier ce qu il avance. Je suis cliente, je suis dans mon bon droit de demander des informations precises.je pense que c est une erreur commerciale de sa part d avoir refusé d appeler son superieur comme demandé.
      ensuite, oui c est vrai, mon article a été écrit a chaud avec des mots forts et aujourd hui je l aurait écrit plus sobrement. C est un événement dans ma petite vie qui a été marquant car il représente tous les obstacles que je peux rencontrer dans ma demarche zero dechet. Neanmoins, mis en perspective, il n est pas si grave que ca. Attention, je ne retire pas ce que j ai écrit, je le pensais vraiment et je pense qu il est important davoir partager cela pour que dautres dans le meme cas se sentent moins seuls mais j admet la trop forte intensité de mes propos.

      Enfin, tres honetement, c est un point qui me tien a coeur, je ne pensais pas que mon article serai lu par tant de monde. J ai un petit blog, un peu suivi par de fideles lectrices (lecteurs?) Qui connaissent ma facon d écrire, souvent emotive, parfois dans l exces, quelque fois meme je l admet « causette » mais aussi parfois wonderwoman. Sortie de ce contexte de terrain connue je suis d accord pour admettre que mon ton est larmoyant meme si j ai reellement pleuré a cause de la moquerie en face des autres clients ce que je trouve inadmissible.

      Je tiens aussi a rajouter que j ai moi meme travailler de nombreuses annees dans le commerce et la restauration et je connais donc bien le stress et les obligations de ce genre de metier, c et pourquoi je me permet de critiquer le manque de professionalisme de ce monsieur.
      neanmoins, je ne lui retire en rien sa qualité de boucher. S il travaille la depuis si longtemps c est qu il doit bien travailler. Si javais su que mon article serait autant lu j aurai vraiment apaiser mes propos surtout sur lui car aujourd hui j espere sincerement qu il n y aura pas de retombees sur lui plus grave qu une remise en question de son attitude face aux clients.
      tout cela d ailleurs tient egalement au fait que la politique officielle de la marque n est pas claire et ses propres employes preferent refuser certaines demandent pour se proteger. D un coté leclerc a toute une page sur la diminution des dechets, met en place des actions concretes et dune autre ne communique pas sur ce genre de demande. Je leur ai envoyé un mail demandant leur politique sur les tupperware dans les rayons a la coupe et la seule reponse que jai eu c est de me reporter a leur page « mouvement leclerc » dans laquelle rien n est précisé…

      En conclusion, j admet le ton trop excessif de certains de mes propos mais j ai egalement soulevé plusieurs problemes concrets:
      – le manque de tolerance
      – l attitude innacceptable d un employé de commerce (pour sa moquerie et son jugement et son refus d appeler un superieur face a notre desaccord, pas son refus de tup)
      – le manque de communication de la chaine leclerc
      – le parcours souvent semé d embuches des personnes demarrant le zero dechet

      Le fond de mon article me parait interessant cependant j accorde que la forme aurait pu etre travaillee. Mais ceci est un blog, donc une parcelle de mon intimité que je décide de partager. Mes ecrits me ressemblent donc.

      J espere avoir repondu a toutes vos remarques et encore merci davoir pris le temps de partager votre avis.

      1. Bonjour,

        d’abord merci d’avoir accepté la critique et d’y avoir apporté une réponse détaillée.

        Pas de problème sur le sujet du bon droit, effectivement vous devez pouvoir accéder au management si vous en exprimez le désir. Pour le droit au zéro emballage (en attendant d’arriver au devoir de zéro emballage) , il nécessiterait une prise de position plus claire du législateur et des acteurs concernés en l’état, pas évident de voir si la pratique est légale, tolérée, encouragée…

        Encore une fois je comprends que la réaction à chaud n’est pas forcément la meilleure mais c’est tout à votre honneur de prendre de la distance après avoir pu y réfléchir un peu.

        Globalement c’est le côté « victimisé » de votre billet et les réponses « self-righteous » de certains commentaires, l’agression et la supériorité bien pensante qui s’en dégagent qui m’ont le plus gêné (et ça vous n’en êtes pour rien responsable).

        Tout à fait d’accord avec les points que vous exposez en conclusion de votre message et je vous souhaite bon courage sur la route compliquée sur laquelle vous vous êtes engagée.

  24. J’en profite pour signaler que je fais ma rééducation du périnée chez une sage-femme où j’apporte un grand drap de bain à chaque séance pour éviter qu’elle utilise un grand morceau de papier. On pourrait faire ainsi chez le kiné, voire même le médecin traitant 😉 etc. A vous de voir jusqu’où vous pouvez aller.
    En parallèle, je collecte pour Terracycle, ainsi que pour les bouchons d’amour ou Planète Liège. A suivre!

  25. Bonjour,
    Je ne connais pas en profondeur les ecrits de Bea Johnson, cependant je vis moi aussi autour de San Francisco.
    Je voudrais preciser, sans rien enlever a sa demarche, que a ce que je sais, Bea fait surtout ses courses a Wholefoods, qui est un Biocoop sur steroides, et en plus dans un des endroits du monde le plus sensible a ses tendances du sans dechet ou des regimes « sans » (viande, cuisson, gluten……). San Francisco est aussi un endroit tres tolerant dans un pays ou la notion de service est tres importante et la moquerie gratuite rare. Les americains aiment aussi assez l’emphase donc dire a Berkeley « je n’ai pas de poubelles chez moi », ca souleve peut etre un sourcil mais surtout pas de sarcasmes.
    Si vous voulez d’un surcroit de travail, avec votre audience pourquoi ne pas reflechir a quelles reponses rapides et sans danger donner a un interlocuteur qui s’etonne de votre pratique dans le contexte culturel francais ?
    Je ne suis pas hyper diplomate de base et je cale un peu, mais je me lance.
    « c’est la nouvelle tendance a Paris/ aux States »
    « c’est pour vous faire economiser du papier et des sacs »
    « j’adore faire ch… »
    « c’est pour passer plus de temps avec vous »
    Ne surtout rien dire ??

    Bonne continuation

  26. voilà une expérience hyper désagréable mais qui aura au moins eu le mérite de te renforcer dans ta position et dans ta confiance en ce que tu fais. Merci pour ce bel article qui apprend beaucoup et fait grandement évoluer le débat 🙂

  27. Bravo pour avoir tenu tête : plus il y aura de monde à faire du zéro déchet et plus il y aura de pression sur la grande distribution ! si une autre personne faisant du 0 déchet vient dans ce même magasin, peut-être sera-t-elle servie dans ses bocaux sans problème grâce à votre première intervention. Et puis je pense aussi aux autres clients qui ont vu la scène : peut-être qu’ils se poseront des questions et qui sait… … chaque petite graine est amenée à germer, même dans les esprits les plus obtus (j’en suis la preuve lol ).

  28. Ça me fait penser à une expérience similaire que j’ai eu récemment. Buvant du vin tous les jours et souhaitant n’avoir pas à jeter une bouteille en verre tous les 3, 4 jours, je me suis rendu chez un caviste pour lui demander s’il avait du vin en futs et si on pouvait par conséquent revenir avec sa bouteille à remplir (je lui explique la raison écologique de ma démarche). Il me dit que non. Je choisis tout de même de lui prendre un bouteille qu’il s’apprête à enrouler dans une feuille de papier. Avant qu’il ait commencé je lui dis « ne vous embêtez pas à l’emballer ! », sa réponse « ça ne m’embête pas c’est mon métier ». Résultat, bouteille roulée dans une grande feuille de papier puis glissée dans un sac plastique. Je rentre chez moi et débouche ma bouteille de vin, durée de vie du papier et du plastique avant de rejoindre la poubelle : quelques minutes. Utilité zéro. C’est fou comme les commerçants sont conditionnés à nous conditionner des choses qui n’ont pas besoin de l’être ! Je suis quelqu’un qui a très peu de répartie et tendance à ne pas faire de vagues, mais si c’était à refaire, je lui dirais tout simplement de garder sa bouteille s’il n’est pas capable d’écouter mon désir de ne pas avoir d’emballage inutile !

    1. Tout à fait! Les mauvaises pratiques viennent souvent de mauvaises habitudes que les gens ont flemme ou peur de changer…mais ils ne faut pas que ils oublient que c’est nous les consommateurs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *