MON CURRICULUM VITAE VERITE

Cher futur employeur, vous saurez tout, absolument tout sur moi votre super future employée!

Le concept du CV vérité

C’est moi qui l’ai inventé! Enfin, pour de vrai, je n’en sais rien, peut être que quelqu’un d’autre en a eu l’idée bien avant moi et l’a déjà fait mais je ne l’ai encore croisé nulle part sur ma route Googlistique. Le concept étant de transmettre mon CV avec toutes les informations habituelles mais aussi avec les vérités qu’on ose pas forcément avouer ou que les employeurs n’osent pas demander (ou n’ont pas le droit).

Pourquoi un CV vérité?

Et bien tout d’abord parce que je suis comme ça moi, une vrai perle de sincérité (et voilà une de mes nombreuses qualités cher future employeur). Ensuite, parce que je suis à la recherche non pas « d’un » emploi mais de « l’emploi ». Celui qui me fera vibrer, qui me donnera envie de me lever tous les matins et que j’aurai envie de garder de nombreuses années. Pour finir, un peu aussi pour aider mon cher futur employeur à faire le bon choix et à ne pas avoir de mauvaise surprise après l’embauche. Car oui, cher futur employeur, j’ai beaucoup (oui beauuucoup) de qualités mais j’ai aussi quelques (si peu!) défauts. Je veux que vous sachiez tout pour que nous puissions travailler au mieux ensemble.

3 qualités/3 défauts

J’ai toujours adoré ce type de question systématiquement posée lors du premier entretien. Comme si tout le monde ne savait pas déjà qu’elle allait être posée et qu’on avait pas déjà préparé les réponses à l’avance en s’assurant, bien entendu, de faire passer nos défauts pour des qualités cachées: « hum, mon défaut principal c’est que je suis beaucoup trop méticuleuse, trop acharnée au travail et que je n’ai pas d’amis (donc très dispo pour le travail) ».

Voici donc mes 3 vrais défauts principaux (on commence par ça pour finir par les qualités que vous garderez mieux en mémoire 😉 ):

– Je n’arrive pas à être toujours ponctuelle. Rassurez vous, je n’ai souvent que quelques minutes de retard (10 grand max!) mais c’est psychologique, je n’arrive pas à être à l’heure. J’ai pourtant essayé le coup de mettre le réveil plut tôt mais  je trouve toujours quelque chose à faire « vu que j’ai 30 minutes de plus » et bam! En retard de 5 minutes…Néanmoins, je suis prête à redoubler d’efforts pour améliorer ce problème.

– Je m’ennuie très vite. La raison principale de mes démissions de poste (je n’ai jamais été renvoyée) est l’ennuie. A l’accueil, si je n’enchaîne pas client sur client je m’ennuie. Si derrière le bureau ou l’ordinateur je n’ai pas besoin d’écrire pendant plus de 10 minutes, je m’ennuie. Si le téléphone ne sonne pas pendant plus de 30 minutes, je m’ennuie. Alors oui, j’ai le défaut de ramener des livres au travail, question de tuer l’ennuie et je sais à quel point cela pouvait irrité certains de mes employeurs qui avaient peut être l’impression de me payer à rien faire. Mais j’ai toujours fait passé le travail avant tout et bien entendu si j’étais à un poste d’accueil avec des clients, je me débrouillai pour qu’ils ne me surprennent pas avec un livre à la main. Néanmoins, la seule solution à ce défaut, c’est de me donner du travail!

– J’ai un franc parlé. Attention, pas avec n’importe qui! Devant un client, je saurai toujours me tenir à ma place même si il est en tord. Bien entendu, j’essayerai de lui expliquer calmement pourquoi et comment il se trompe mais je ne me permettrai pas un mot plus haut que l’autre. Je reconnais également la hiérarchie que je trouve importante dans toute structure. Cependant, si je dois défendre un dossier ou un sujet en lequel je crois, je n’hésiterai pas à donner mon avis franc. Etant plus jeune, ce défaut m’a souvent posé problème. L’âge aidant, j’ai appris à mettre de l’eau dans mon vin et à ne choisir que certaines batailles.

Voici maintenant mes 3 qualités principales (parce que j’en ai évidemment bien d’autres!):

– J’ai le toc de l’organisation. Oui je sais on dirai un défaut mais non.  Si on me demande de ranger la facture EDF dans le classeur et que je vois toutes les factures rangées pêle-mêle, ni une ni deux, je réorganise tout par date quitte à y passer une heure. Certains appellent ça de la perte de temps, moi j’appelle ça du gain de temps pour la suite. Rien de mieux pour bien travailler qu’un espace de travail rangé et organisé!

– Je suis hyper agréable! Si si, vraiment! Toujours la petite blague pour mettre de bonne humeur, toujours le sourire, toujours le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. J’ai le sens de l’accueil dans le sang, c’est de famille. Le commerce ça nous connait. J’ai une voix agréable au téléphone et l’art et la manière d’écrire des mails aimables. Je me jettes des fleurs parce que je m’aime bien et qu’il faut bien commencer par là pour que les autres sachent nous aimer également. Et puis j’essaye de toujours voir le positif chez les autres et de le leur montrer.

– Je suis passionnée à tendance obsessionnelle. Je peux passer des heures à travailler non stop du moment que le sujet m’intéresse. J’essaye toujours d’aller au fond des choses. Prenez l’exemple de mon blog. Quoique, ce n’est peut être pas un bon exemple…Je suis passionnée par tellement de sujets, des plus sérieux au plus futiles que parfois je m’éparpille. Cependant, à partir du moment où je mets le grappin sur un sujet, je ne le lâche plus et l’étudie de tous les côtés! En tout cas, vous pouvez être sûr que je mettrais toujours mon travail acharné au service des intérêts de la société.

Qui suis-je?

Grande question métaphysique. Certains me diront que j’aurai dû commencer par là mais soyons honnête. Aujourd’hui, beaucoup d’employeurs recherchent d’abord des « qualités » et des « compétences » avant de chercher une « personne ». Je les comprends. Une personne peut les berner facilement, leur donner l’impression que c’est l’employé du mois et se transformer en malade de l’année. Alors moi, je vous dévoile mon vrai moi:

Jeune femme (oublié le jeune fille…) de 30 ans, pacsée (en espérant être mariée un jour) maman d’une magnifique bébé fille de 4 mois. Arrivée dans la région de Valence en 2013 par hasard en fuyant la région parisienne, sa grisaille et son stress sans parler du niveau très élevé du coût de la vie. Tombée amoureuse de la région drômoise, ensuite tombée amoureuse d’un Ch’ti également arrivé dans la région par hasard. Nous avons acheté notre appartement l’année dernière et comptons donc bien rester dans la région à long terme. Nous avons pour projet d’acheter une maison dans la décennie à venir donc je cherche un emploi non précaire ni payé au lance pierre.

La maternité est un sujet qui effraye beaucoup d’employeurs et qui freine l’embauche de certaines femmes aussi qualifiées voir plus que les hommes choisis à leur place. Il faut savoir qu’il est illégale pour un employeur de vous poser toute question relative à vos projets de maternité. Cependant, parce que je n’ai rien à cacher et que je suis dans cette démarche de CV vérité, je vais, cher futur employeur, vous dévoiler mon projet de maternité: je viens d’avoir une magnifique petite fille qui me comble de bonheur mais qui m’a plus exténuée en 4 mois (+ 9 mois de grossesse…) que tous mes précédents emplois (même lorsque j’en cumulais 3 à la fois!). Je ne souhaite donc pas tomber de nouveau enceinte dans l’année. Néanmoins, nous avons pour projet de faire un deuxième enfant et plutôt rapproché de notre fille. Sans trop calculer précisément, je peux vous dire que les essais commenceront aux environs des deux ans de notre fille et que si tout se passe bien le congés maternité devrait donc être pour dans à peu prêt 3 ans. N’oubliez pas, cher employeur, que votre maman aussi a dû s’arrêter de travailler pour vous avoir. C’est le cycle de la vie!

Mes études, Bac+2

Grande littéraire dans l’âme, j’ai obtenu mon Baccalauréat Littéraire en 2003. J’ai enchaîné avec un BTS Vente et Production touristique en alternance que j’ai dû abandonner pour raisons financières.

Pendant ce que je pourrai appeler « mes années galère », j’ai essayé à plusieurs reprises de reprendre les études: traduction journalistique via le CNED et licence LEA sans pour autant pouvoir aller au bout pour toujours des raisons financières délicates.

A 25 ans, ravalant ma fierté et repartant vivre chez mes parents, j’ai pu reprendre mon BTS vente et production touristique en alternance et l’obtenir en sortant première de ma classe (pas de la promo tout de même!).

J’avais alors 27 ans, et mon grand âge (ironie) m’a un peu refroidie quant à la continuation de mes études. J’ai préféré, à la place, partir faire le tour du monde pendant un an ce qui m’a permis de perfectionner les langues étrangères que j’aime tant: le portugais (ma langue maternelle), l’anglais (niveau bilingue), l’espagnol (niveau scolaire mais très bonne compréhension).

Mes expériences professionnelles (12 ans)

C’est souvent dans cette catégorie que je dois faire un tri selon le poste visé. Comme expliqué précédemment, je m’ennuie vite et m’éparpille facilement par envie de tout voir, de tout connaître, de tout essayer. Je vais donc classer mes différentes expériences par domaine et non pas par ordre chronologique.

Commerce

– Caissière chez Super U et Leader Price.

– Vendeuse puis responsable adjointe en prêt à porter et accessoires chez Mim, Claire’s, Promod, Tape à l’oeil (et d’autres enseignes).

Hôtellerie-Restauration

– Accueil à l’hôtel Santa Fé à DisneyLand Paris lors de ma première alternance.

– Serveuse dans deux grandes chaines de Restauration avec service à table: El Rancho et Le Paradis du Fruit.

Immobilier

– Agent immobilier pour le groupe AVIS Immobilier

Accueil Radio

– Chargée d’accueil et standard téléphonique avec mise en à l’antenne pour Radio France Bleu Drôme Ardèche

Administration

– Assistante commerciale pour un syndic de copropriété, Cabinet Goutille

– Assistante commerciale, Avis Immobilier

– Assistante commerciale dans une société de nettoyage industriel, Carlsen Services

Tourisme

– Agent de voyage pendant 4 ans pour l’enseigne Nouvelles Frontières.

– Responsable de centre de vacances pour Nalia Loisirs, 2 mois au Portugal. Je me chargeais de la gestion administrative et comptable, gestion du personnel du centre (personnel d’entretien et de cuisine) et je faisais le lien ainsi que la traduction entre les responsables des groupes de colonies (UCPA, CE de plusieurs banques) et les responsables du Lycée où étaient logés les groupes.

Chef d’entreprise

En 2014, j’ai ouvert un salon de thé/épicerie portugaise à Valence. Je n’aurai malheureusement pas tenu un an complet. Cependant, j’ai appris de mes erreurs: mauvais emplacement, spécificité trop importante du produit et puis surtout j’étais seule à la gérer et à tenir le commerce. J’ai été échaudée par l’expérience mais j’en garde de grandes leçons!

Ma situation actuelle

Je suis tombée enceinte alors que mon commerce battait de l’aile et que j’étais indemnisée par le Pôle Emploi. J’ai fermé mon commerce, enchaîné avec le congés maternité et repris mes indemnités chômage dont je bénéficie actuellement.

A la recherche de l’emploi idéal

Alors, bien entendu, lorsqu’on a besoin de travailler il faut savoir prendre ce qui nous est proposé et c’est ce que je ferais lorsque j’aurai tout fait pour trouver l’emploi idéal et seulement si ma démarche n’abouti pas. Cependant, comme je suis toujours dans le concept du CV vérité, je me dois de faire ma recherche vérité.

Les aspects pratiques

Je vais devenir le cauchemar de tout employeur sain d’esprit mais n’oubliez pas que les critères que je vais donner sont des « idéaux » et que je vis bien trop dans la réalité pour croire que je trouverai un emploi en tout points « IDEAL« .

Maintenant que j’ai un enfant, mes critères de recherches et mes priorités sont bien différentes. Je voudrais donc un poste avec des horaires fixes, du lundi au vendredi, de préférence de 9h à 17h avec une heure de pause pour le déjeuner. La cerise sur le gâteau, serait un emploi correctement payé me permettant de ne travailler qu’à temps réduit pour avoir également mes mercredis (mais là je rêve!) quitte à finir à 18 h les autres jours ou à ne manger qu’en 30 minutes le midi. Mais ça reste un IDEAL.

Le salaire, peu importe les heures travaillés, doit valoir le coup par rapport aux frais de garde chez l’assistante maternelle. Si j’étais employeur, rien que cette phrase me ferait déchirer de suite le CV! Mais il faut être honnête et réaliste quant à nos vies de mamans actives: une nounou c’est cher! Saviez vous que si je mettais ma fille chez la nounou 40h/semaine (couvrant mon 35h + les temps de trajets) j’en aurait pour à peu prêt 700€ de salaire à lui verser? Alors oui la CAF en couvre une partie: 290€ en tout et pour tout. Il me reste donc 410€ à sortir de ma poche tous les mois, plus d’un tiers du SMIC. J’aimerai donc dans L’IDEAL un taux horaire minimum de 14€ brut (contre 9.61€ pour le SMIC).

Habitant Valence et ayant trouvé notre assistante maternelle à Valence également, j’aimerai dans L’IDEAL, trouver un poste à moins de 20 km de distance. C’est bon pour ma qualité de vie, mon porte monnaie et la planète! Il faut penser écologie avec l’utilisation de la voiture.

Toujours dans l’IDEAL, mais ai-je encore besoin de le souligner?, j’aimerai commencer à travailler début Juillet 2015, date à laquelle je pourrai faire garder ma fille à temps plein. Avant cette date, ma fille n’est gardée que le lundi et le mardi de 9 h à 16 h 30. Je vous rassure, cher employeur, ma petite famille et moi-même aurons pris nos vacances annuelles début Juin, pas de mauvaise surprise à l’horizon.

Le domaine recherché

Dans mes rêves les plus fous, je me vois reprendre des études dans l’édition et travailler pour une maison d’édition plutôt ciblée romans. Cependant, ma vie ne me permets pas de reprendre les études et à part ma grande motivation, mon envie très forte et mon blog, je n’ai pas grand chose à proposer aux recruteurs du secteur. Sachez, chers recruteurs de l’édition, que j’apprends très vite et que pour vous les critères précédemment cités dans « les aspects pratiques » peuvent voler en éclat en une seconde!

Plus vraisemblablement, selon mes critères de recherche, mes expériences professionnelles et mes compétences, je recherche un emploi plutôt de type administratif si possible me permettant d’utiliser une de mes langues étrangères. Toujours dans l’IDEAL, dans une société dont le domaine m’intéresse (la communication, l’événementiel, l’édition!!!, l’écologie, le recyclage, la petite enfance).

Conclusion

Chers employeurs, s’il vous arrive de tomber sur mon CV vérité par hasard ou par la gentille action d’une de vos connaissances, vous devez sûrement être surpris du ton un peu léger de cette candidature. Cependant, ne vous y trompez pas. Ma recherche est réelle et il est évident qu’à côté de cette démarche plutôt originale, j’utilise les méthodes plus traditionnelles de recherche d’emploi. Si vous souhaitez donc recevoir un CV et une lettre de motivation conventionnels, je suis plus que disposée et heureuse de m’exécuter rapidement. Vous comprendrez bien que, vu l’étendue des partages via réseaux sociaux, je ne communiquerai pas dans cet article mes informations personnelles de type numéro de téléphone, nom, prénom et adresse exacte. Cependant, je reste facilement joignable par mail: chermininous@gmail.com.


Merci à tous ceux qui partageront, liront et peut être même répondront à cette bouteille à la mer! 


Image à la une: Recherche emploi par France 24

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

10 réflexions au sujet de « MON CURRICULUM VITAE VERITE »

  1. c’est une très bonne idée ce CV mais si je peux me permettre (c’est peut être volontaire de votre part ou je n’ai peut être pas totalement compris le concept) il n’y a pas vos coordonnées si jamais un employeur est intéressé (nom et téléphone ou mail)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *