manif je suis charlie
Mes humeurs

JE SUIS LA FRANCE

Le mercredi où tout devait changer pour moi, tout a changé pour la France…ou pas…

Le mercredi 7 janvier 2015 était destiné à être une date importante dans ma vie. Initialement, mon accouchement était prévu pour ce jour  mais MiniNous a pointé le bout de son nez 10 jours plus tôt. Puis, c’est devenu le jour où je suis enfin sortie définitivement de la maternité après mes péripéties. Finalement, ce jour est devenu le symbole de tout ce qui ne va pas en France en ce moment et même depuis plusieurs années.

je suis la France

Image de la manifestation, Un crayon à la main, Nouvel Obs


 Ma fille, nous t’offrons un monde en ruines

Cela peut paraître idiot mais je suis très heureuse et soulagée que ma fille ne soit pas née à terme. Je n’aurai pas voulu lui imposer le fardeau de savoir que le jour de sa venue au monde, la France a vécu l’un des jours les plus sombres de notre siècle.  En effet, il ne faut pas oublier que la France et le reste de la planète a été témoin d’horreurs parfois insupportables et insurmontables qui ont laissé des cicatrices profondément ancrées en nous.

C’était mieux avant

J’entends souvent mes grands parents dire que c’était mieux avant, qu’il y avait plus de respect, moins d’armes, moins de haine, mais est ce vraiment vrai? Sans parler des deux dernières guerres mondiales, des colonisations de masses ou des conquêtes de territoires dans l’antiquité, le monde n’a jamais vraiment été en paix. Ma génération a plutôt été privilégiée et protégée de ces différents maux. Malheureusement,  j’ai bien peur que la génération de nos enfants ne soit pas si chanceuse. J’irai même jusqu’à dire qu’une 3ème guerre mondiale est déjà en chemin voir déjà déclenchée… Quel monde laissons nous à nos enfants? Sans même parler d’écologie, quelle idéologie nous laissons leur? Nous ne nous considérons pas comme fautifs, ce n’est pas nous qui faisons la guerre, mais dans notre vie de tous les jours, mettons nous tout en oeuvre pour la tolérance et l’acceptation de l’autre? Moi-même je ne pense pas le faire.

Agissons

Alors pardon ma Chère MiniNous, pardon de te laisser un monde en ruines. Pardon de ne pas avoir été une meilleure citoyenne du monde. Pardon de n’avoir pas assez pensé à ton future mais seulement au mien. Je t’offre un avenir bien sombre, mais ce 7 janvier 2015 m’a ouvert les yeux et la conscience. J’ai envie de changer, j’ai envie de faire quelque chose, ou en tout cas de me faire entendre. Je sais que je ne serai qu’une goutte dans l’océan mais l’effet papillon n’est pas un mythe. Parfois il suffit d’une poussière dans l’univers pour créer une nouvelle planète voir une nouvelle galaxie. Je n’aurai pas l’audace de me prendre pour cette poussière mais toi, moi, nos amis, notre famille, les amis d’amis et ainsi de suite, nous avons notre rôle à jouer. Nous nous devons d’être dans l’action pour créer un avenir meilleur pour toi MiniNous mais aussi pour tes propres MiniToi…

L’hypocrisie civique

Avant de déclencher toute remarque négative d’un potentiel lecteur de cet article, je suis bien consciente que je suis loin d’être un exemple et je me compte parmi les hypocrites.

Education civique

Vous vous souvenez des cours d’éducation civique qui nous saoulaient tant à l’école? Et bien je viens de comprendre leur importance surtout en tant qu’immigrée portugaise. Peut être que si on l’avait plus suivi on se serait peut être mieux intégré. On se serait, peut être, plus autorisé à aimer ce pays. Autorisés à être fière de grandir dedans ou pour les plus chanceux de bénéficier de cette nationalité française. J’en tiens un peu rigueur également à l’éducation nationale qui n’a pas su nous intéresser. Elle n’a pas su nous inculquer l’importance de cette connaissance civique.

Fierté nationale

Beaucoup de choses dans la politique américaine ne me conviennent pas mais j’ai toujours admiré leur fierté nationale. Pourquoi, en France, les Français n’ont il pas cette fierté? Pourtant c’est un beau pays. Riche d’une histoire d’une diversité impressionnante au niveau géographique, culturel ou même gastronomique. Pourquoi, les immigrés en France comme nous les portugais, comme vous les algériens, ou vous les sénégalais ou même vous les italiens, pourquoi pouvons nous clamer la fierté de notre pays d’origine mais avoir tellement honte de clamer la fierté de notre pays d’adoption? En quoi est-ce normal qu’un Français qui dit être fier d’être français soit tout de suite taxé de raciste? Je ne comprends pas.

J’aime la France

Pourquoi vous, pourquoi moi, pourquoi nous avons laissé l’image de la France se dégrader autant à nos yeux? Pourquoi s’être laissé taxer de raciste dès qu’on dit aimer telle ou telle chose de la gastronomie ou du patrimoine français? Etre fier d’être français ou de la France ne veut pas systématiquement dire voter FN ou ne pas accepter l’autre. Etre fier de son pays devrait être un sentiment libre et magnifique. On peut ne pas aimer la politique actuelle ou certains concitoyens mais ça n’a rien avoir avec tout ce que représente ce pays.

Je suis la France

Bizarrement, la tragédie du 7 janvier a relancé ce sentiment d’appartenance et de fierté. Toutes les couleurs, toutes les religions, toutes les origines se sont enfin rassemblés sous un même emblème: « je suis Charlie ». Cela aurait pu aussi bien être « je suis fier de vivre en France« .  Comme toujours c’est dans l’adversité et dans la douleur que même les pires ennemis du quotidien se serrent les coudes. Dommage de devoir subir une telle horreur pour réveiller les élans patriotiques.

La liberté d’expression en question

La question posée simplement comme ça dans l’air, en général est simple à répondre: bien sûr que c’est important la liberté d’expression! Bien entendu qu’il est juste impossible de la restreindre sinon on tomberai dans la censure. Quel pays démocratique pourrait accepter cela?

Ma liberté d’expression

La question posée à moi en particulier aura une réponse encore plus tranchée: personne ne me fera fermer la bouche. Je dirai ce que je pense quand je le pense. Ceux qui ne sont pas contents peuvent passer leur chemin, je ne leur courrai jamais après!

La liberté d’expression à chaud

La question posée dans le cadre de l’horreur du 7 janvier appelle à une réponse de défense: on attaque la liberté d’expression, il est primordial de la défendre becs et ongles!

La question posée après quelques jours, quelques semaines de réflexions déclenche une réponse qui me surprend et me déstabilise complètement: La liberté d’expression oui mais pas à n’importe quel prix. il me vient à l’esprit deux phrases apprises à l’école: « notre liberté s’arrête là ou celle de notre voisin commence » et « on peut rire de tout mais pas avec tout le monde ».

Les limites de la liberté d’expression

Le problème c’est que toute limite engendre des dérives plus ou moins importantes. La limite entre la censure et le simple respect des croyances des autres est très fine. De plus, même si je comprends que les dessins incriminés dans cette affaire aient pu choquer et blesser certains, je ne peux pas cautionner sa censure car j’aurai trop l’impression que l’intimidation de certains haineux extrémistes aura eu gain de cause. Alors quoi faire?

La liberté d’expression ne doit pas avoir de limites

J’ai fini par en venir à une conclusion qui ne concerne que moi, que ma façon très personnelle de voir les choses: il en faut pour tout le monde. Chacun a le droit de dire ce qu’il pense n’en déplaise à certains. On oblige personne à lire Charlie Hebdo, on oblige personne à lire la Bible, on oblige personne à lire le Coran, on oblige personne à lire les tracts du FN, pourtant il y a des lecteurs pour chaque publication citée. Laissez les gens lire ce que bon leur semble. Si, pour vous, le contenu n’est pas adapté à vos croyances ou à votre façon de penser, ne le lisez pas mais n’interdisez pas aux autres de le lire.

Mais surtout, RIEN ne vaut la vie d’une personne, pas un mot mal placé, pas un regard mal interprété, pas un dessin blessant, pas même une croyance.

Nota Bene

Voilà pour mon premier article « sérieux ». Je sais que tout le monde ne sera pas d’accord avec ma vision des choses et tant mieux! La différence c’est la beauté de la vie, c’est ce qui nous fait avancer, ce qui nous rend intéressants. Partagez vos avis, échangez mais surtout ne critiquez pas, gardez l’esprit ouvert SVP.


Pour aller plus loin dans la réflexion, je vous conseille de lire ces articles:

« Je suis Charlie » par Crevette et ses deux Sushis

« Avant le choc que faisions nous de cette liberté d’expression que nous portons aujourd’hui en étendard » par Ça se Saurait

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

Previous Post Next Post

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply appt23 5 avril 2015 at 12 h 48 min

    En effet beaucoup de Français sont fiers de l’être (à l’étranger nous sommes même taxés de chauvins !) et voudraient pouvoir le dire sans être taxés de racistes. Et tout à fait d’accord avec ta conclusion.

  • Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :