JE N’AI PAS AIMÉ ÊTRE ENCEINTE

J’ai vécu une super grossesse au niveau médical. Enceinte au bout de deux mois, Je n’ai eu aucune complication et le bébé non plus. Je n’ai pas non plus eu de « pré-babyblues ». J’étais très heureuse et sereine d’attendre ce bébé voulu et espéré comme vous pourrez le constater en lisant mes autres articles (Ma GrossesseMa parentalité).

Les interdits de la grossesse

Je n’ai simplement pas aimé l’état de grossesse qui me donnait l’impression d’être prisonnière de moi-même. Je n’aimais pas devoir faire attention à ce que je mangeais, ni à ce que je buvais. Bien entendu je l’ai fait pour mon bébé mais certains jours je rêvais de commencer ma journée par un bon café (Interdit!). Manger des sushis (Interdit!). Accompagnés d’une bonne bière (Interdit!). Et finir par une petite séance de jaccuzzi (Interdit!).
 

Un corps trop encombrant

Je n’ai pas aimé ce corps trop encombrant. Pourtant je n’ai pris « que » 8 kilos. Ce corps qui m’empêchait de me baisser, de me mouvoir mais surtout de dormir à ma guise. Sans parler des moments d’intimité avec mon chéri qu’on a du ré-inventer. Je ne vous parle même pas de ce moment où arrivé à un certain stade de bidon avancé, je ne pouvais même plus m’essuyer correctement quand j’allais faire pipi. Les douches où j’avais abandonné l’espoir de me laver les pieds en espérant que l’eau qui coulait dessus serait suffisante. Ni même des bains dans lesquels je me sentais si bien mais desquelles j’avais tant de mal à me lever et sortir (merci choubidou pour toute ton aide dans ces moments là!).
Paradoxalement, j’ai adoré voir mon bidon s’arrondir. Etant ronde, j’ai d’ailleurs trouvé qu’il a mis beaucoup de temps à ressortir joliment. A la fin de ma grossesse je trouvais même qu’il n’était pas assez grand, assez rond ni assez en avant (pepette était située très haut).
 

Maux de grossesse

Je n’ai pas aimé les nausées, les aigreurs d’estomac et les douleurs de côtes justement parce que ma MiniNous était placée très haut.
Ah les nausées…je pourrais en faire tout un article sur ces satanées nausées. Si vous suivez mon blog depuis le début vous avez dû voir passer dans la catégorie Ma Grossesse plusieurs plaintes à ce sujet! Elles m’en ont fait voir de toutes les couleurs les 3 premiers mois. J’ai presque regretté d’être tombé enceinte pendant un moment d’égarement. Elles m’ont fait me dire qu’on ne m’y reprendrai pas de sitôt au bout de 10 semaines de calvaire non stop. Le 4ème mois elles m’ont enfin abandonné et laissé un peu de répit. Mais c’était sans compté sur les aigreurs d’estomac qui étaient sur le point de faire leur entrée fracassante!
Et pour le grand final, dès le 6ème mois c’était les douleurs dans les côtes qui m’ont pourri la vie. Associées aux aigreurs toujours plus aigres (ah bah oui c’est un peu leur boulot aux aigreurs d’être aigres hein). Cette impression que bébé t’appuie constamment sur l’estomac. Cette impossibilité de t’asseoir autrement qu’à demie couchée sous peine de sentir tes côtes s’étirer de chaque côté en te faisant un mal de chien. Mais encore une fois, paradoxalement, j’ai aimé (une mili seconde) ces nausées qui m’ont rassurée sur la santé et l’évolution de mon petit embryon. J’ai aimé ces aigreurs… heu attends, non en fait non je n’ai aucune raison d’avoir aimé les aigreurs ni même les douleurs dans les côtes!

L’attente interminable

 Je n’ai surtout pas aimé la fin. Cette attente interminable ponctuée d’ennui et d’insomnies. C’était comme une lente torture. Chaque jour paraissait plus long. A chaque nuit sa nouvelle insomnie, à chaque repas son aigreur, à chaque moment de tranquillité son impossibilité de s’asseoir normalement. A chaque bain son impression de handicap (désolée pour les personnes réellement handicapées mais c’était mon vrai ressenti à ce moment là). Puis cette envie de serrer enfin son petit bout dans les bras. Cette impatience de faire enfin THE rencontre avec MiniNous. C’était insoutenable pour moi!
 

Trucs et astuces pour accoucher plus vite

 Cela devenait tellement insoutenable que j’ai mis en pratique tous les trucs de grand-mère pour accoucher.
 Et j’ai réussi mon coup! 11 jours avant mon terme, j’ai fais mon ménage, j’ai fait l’amour, j’ai mangé de l’ananas et je me suis tortillée sous la douche sur la musique « Happy ». Le lendemain perte des eaux!
Heureusement, mon accouchement a été un moment magique et formidable!  

Je n’ai pas aimé être enceinte, ou juste un peu

  • Alors non, je n’ai pas eu cette sensation de plénitude dont parlent les femmes enceintes.
  • je n’ai pas eu ce moment de grâce.
  • Et j’ai encore moins eu la nostalgie du bidon.

  • Mais ce n’est pas grave car j’ai tout de même apprécié les petits moments où mon bébé me donnait des coups et où j’avais l’impression de communiquer avec elle (ça ça me manque parfois…).
  • J’ai aimé voir s’arrondir mon bidon.
  • J’ai aimé les rencontres avec mon bébé lors des échographies.

  • Et j’ai adoré préparer l’arrivée de ma puce.
  • Mais surtout, surtout, je vis aujourd’hui les meilleurs moments de ma vie avec ma fille que j’aime dans tout ses états (même en pleurs si si je le jure! 😉 ).
 

Alors les mamans n’ayez pas honte d’en parler, je sais que je ne suis pas la seule. Moi j’en parlais pendant ma  grossesse. Même si tout le monde ne me comprenait pas tout le temps ça me faisait tout de même beaucoup de bien! Il faut réussir à toujours voir le verre à moitié plein. Et se dire que tout ces petits tracas sont pour la TRES bonne cause. Néanmoins, il ne faut pas non plus idéaliser la grossesse si ce n’est pas ce que vous ressentez vraiment!


J’AI ÉCRIT UN GUIDE PRATIQUE POUR SE LANCER DANS LE ZÉRO DÉCHET, PARU LE 7 AVRIL!

Pour en savoir plus: Objectif Zéro Déchet

 Pour acheter le livre c’est par là !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

2 réflexions au sujet de « JE N’AI PAS AIMÉ ÊTRE ENCEINTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *